L'Eglise méthodiste unie vient de voter contre la célébration des mariages homosexuels et la nomination de pasteurs LGBTQ.

Célébration d'un pasteur de l'Eglise méthodiste unifiée en Floride après le passage d'un ouragan en Floride, le 14 octobre 2018.
Célébration d'un pasteur de l'Eglise méthodiste unifiée en Floride après le passage d'un ouragan en Floride, le 14 octobre 2018. © AFP / JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA /

Près de 800 délégués de l'Eglise Méthodiste Unie du monde entier se sont réunis jusqu’à hier à Saint-Louis (Missouri) aux Etats-Unis. Ils ont dû trancher entre deux textes, l'un pour ouvrir le clergé aux gays, lesbiennes, trans et queer, et pour célébrer des mariages homosexuels, il a été rejeté. L'autre texte défendait des positions plus traditionalistes, il a été adopté, mais seulement par 438 voix contre 384. Les débats ont enflammé la salle de conférences où se tenait la réunion.

Amnesty International s'alarme de l'impunité des gouvernants au Proche-Orient et en Afrique du Nord, le Maroc est ainsi accusé d'attaquer les droits fondamentaux. L'ONG rappelle les condamnations des leaders des manifestations dans le Rif, et les mauvais traitements réservés aux migrants... sur la route de l'exil vers l'Europe.

Une partie de billard entre les deux chefs de gouvernement italien et britannique : le Premier Ministre italien Giuseppe Conte a posté une vidéo d'une leçon de billard donné à Theresa May en marge du sommet de Sharm-El-Sheikh en Egypte, une autre manière d'envisager la diplomatie.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.