Le "Jour de l'Australie" est davantage le "Jour de l'Invasion" selon eux, car il commémore l'arrivée des colons britanniques sur leur sol.

Manifestation des aborigènes contre la célébration de la fête nationale le 26 janvier 2021, à Melbourne, Australie.
Manifestation des aborigènes contre la célébration de la fête nationale le 26 janvier 2021, à Melbourne, Australie. © AFP / Recep Sakar / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency

Ce 26 janvier marque le début de la colonisation britannique en Australie en 1788. A l'époque on estime qu'un million d'indigènes vivaient sur l'île-continent. Aujourd'hui ils sont moins, et ne représentent que 3% des 25 millions d'habitants. Ils sont surtout une minorité mal considérée, précarisée, surreprésentée dans les prisons du pays.
A la faveur des mouvements anti-racistes américains et mondiaux, les indigènes se font aujourd'hui entendre.

Sous les radars ce soir également les tensions entre Taïwan et la Chine, exacerbées par l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche, soutien fort du régime taïwanais.

Et Pompéi découvre de nouveaux trésors, et les présente au public, des moulages de corps pris dans la coulée de lave (79 ap. JC), et des amulettes et des porte-bonheurs.

Thèmes associés