Le nom de Jose Andres a été inscrit sur la liste des nommés par un député démocrate américain.

Le chef cuisinier Jose Andres avec les rescapés des incendies en Californie, pour un repas de Thanksgiving à la California State University Chico, le 22 novembre 2018.
Le chef cuisinier Jose Andres avec les rescapés des incendies en Californie, pour un repas de Thanksgiving à la California State University Chico, le 22 novembre 2018. © AFP / JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Le chef Jose Andres, né en Espagne et installé depuis près de trente ans aux Etats-Unis, est en lice pour le Prix Nobel de la Paix. Il est connu pour ses restaurants à Washington D.C., Las Vegas, ou encore Los Angeles, où il a popularisé les tapas de son pays natal, mais surtout aujourd'hui pour ses actions humanitaires. L'an dernier après le passage de la tempête Maria à Porto Rico, il a décidé d'aller cuisiner pour la population qui avait tout perdu. Avec des amis, des chefs locaux, il a préparé des milliers de repas. Le député démocrate John Delaney a soumis son nom au comité Nobel, un acte politique pour ce candidat à la présidentielle américaine en 2020. Jose Andres s'est déjà attiré les foudres de Donald Trump pour ses engagements charitatifs.

Mohammed Ben Salmane doit se rendre à la fin de la semaine au G20 à Buenos Aires, mais son voyage pourrait se terminer devant un juge. L'organisation Human Rights Watch a déposé une plainte en Argentine contre le prince héritier d'Arabie Saoudite, à propos du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, et de l'engagement militaire des Saoudiens au Yemen. Un procureur doit décider s'il lance des poursuites.

Quand les débats débordent à l'Assemblée :  en Tunisie un député demande très sérieusement l'intervention d'un psychiatre dans l'hémicycle, pour répondre à la violence verbale de ses collègues. Cet élu, Ibrahim Ben Saïd, accuse les députés de jouer des rôles devant les médias pour se faire une notoriété, au détriment des débats politiques

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.