Pour ce 18/20 spécial, Claire Servajean reçoit Iannis Roder, professeur d’histoire géo en Seine-Saint-Denis et membre du Conseil des sages de la laïcité, Philippe Meirieu, spécialiste des sciences de l’éducation, et Anne Muxel, sociologue et politologue, auteur notamment de "Les jeunes et la politique".

Un enseignant a été assassiné vendredi pour avoir montré des caricatures du prophète Mahomet à des élèves.
Un enseignant a été assassiné vendredi pour avoir montré des caricatures du prophète Mahomet à des élèves. © AFP / Bertrand GUAY

L’attentat terroriste qui a coûté vendredi la vie à un professeur du collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, décapité parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet dans un cours d’éducation civique sur la liberté d’expression, a semé l’effroi , la colère et la douleur au plus profond de la société française.

Les pensées pour sa famille et pour le corps enseignant tout entier sont au cœur de tous les citoyens, mais il nous revient aussi d’examiner en conscience ce que nous avons parfois esquivé, ignoré, mal nommé depuis des années et ce qu’il nous revient de faire aujourd’hui avec force et collectivement pour garantir l’intégrité de l’école, pilier de la République, et défendre la laïcité.

Pour en parler et en débattre, Claire Servajean reçoit de 18h à 20h Iannis Roder, professeur d’histoire géographie en Seine-Saint-Denis et membre du Conseil des sages de la laïcité, Philippe Meirieu, spécialiste des sciences de l’éducation, et Anne Muxel, sociologue et politologue, auteur notamment de "Les jeunes et la politique".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.