Ce soir, au programme de Studio Théâtre :

Angelin Preljocaj , chorégraphe.

"Ce que j'appelle oubli" au Théâtre de la Ville jusqu'au 5 mars. Puis au Cenquatre du 8 au 10 mars.

texte de Laurent Mauvignier (éditions de Minuit), chorégraphie et mise en scène: Angelin Preljocaj.

Avec le narrateur Laurent Cazenave, et les danseurs du Ballet Preljocaj: Aurélien Charrier, Fabrizio Clemente, Baptiste Coissieu, Carlos Ferreira Da Silva, Liam Warren, Nicolas Zemmour.

Le point de départ de la nouvelle pièce, pour six danseurs et un comédien, du chorégraphe Angelin Preljocaj est un texte de Laurent Mauvignier , pris dans l’étau d’une seule phrase d’une soixantaine de pages, écrit en réaction au meurtre d’un jeune homme de 25 ans par quatre vigiles dans un supermarché lyonnais.

Serge Maggiani. comédien.

"Nous n'irons pas de soir au Paradis" d'après La Divine Comédie de Dante. A 19h au Théâtre de la Ville (Café des Oeillets) jusqu'au 1er mars (avec la collaboration de Valérie Dréville)

Dans le langage de Dante, Serge Maggiani a retrouvé son pays. À tous, il veut le faire connaître, comprendre, le faire aimer. Jamais il ne manque l’occasion de raconter son immense épopée, la Divine Comédie . En double version, italien et français, il livre la démesure d’une œuvre hors du temps, qui dévoile et sonde les mystères de l’être humain, ses tentations, ses remords, et terreurs. Ses rêves.

Et du 18 au 29 mars, toujours au Théâtre de la Ville, Serge Maggiani jouera dans "Victor ou les enfants au pouvoir" de Rover VItrac mis en scène par Emmanuel Demarcy-Mota (reprise)__

Gilles__ Gaston-Dreyfus, comédien

"Mon ami, Louis" jusqu'au 9 mars au Théâtre du Rond-Point. De et par Gilles Gaston-Dreyfus

collaboration artistique Nicolas Boukhrief

Acteur de cinéma et de théâtre, figure récurrente de l’univers déglingué de Sophie Perez ou de celui d’Édouard Baer, Gilles Gaston-Dreyfus s’invente un alter ego, son ami Louis. C’est lui. Sur scène, il joue et revit les vies de Louis. Et le voyage oscille entre la fantaisie décapante et le cauchemar hilarant. Scénariste et réalisateur, Nicolas Boukhrief a notamment signé Cortex , Le Convoyeur , Gardiens de l’ordre . Dans ces trois films, apparaît Gilles Gaston-Dreyfus. Artisan de la nouvelle garde du film noir à la française, il dirige l’acteur dans son autoportrait fictionnel. Son projet : faire en sorte que le spectateur devienne à son tour un nouvel ami de Louis, et « au vu de la nature pour le moins complexe du bonhomme, dit-il, réussir ce rapprochement nous apparaît comme hautement jubilatoire ».

Les liens

Théâtre de la Ville

Le site du Ballet Preljocaj

Théâtre du Rond Point

Les références

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.