A quelques jours d'intervalle, j'ai vu cette semaine deux spectacles différents dans leur proposition et leur intention. "Le Projet Conrad" à La Tempête et "La séparation des songes" au Théâtre Ouvert. Pourtant ces deux créations interrogent chacune à leur manière la place de l'homme face aux ténèbres de son ignorance. Les fragilités et les incomplétudes de son savoir au service de l'oubli et du refus de sa singularité répondent en écho à la censure, organisée sciemment ou non, de la singularité première de notre soi-disant société de progrès: le pillage systématique du vivant. De l'exhortation au pillage de l'or du continent sud-américain, au travailler plus pour gagner plus, ou dit autrement, du pillage de l'autre à la perte de soi, il y a encore beaucoup à penser et à écrire. Mais tout de suite, maintenant, présent et vivant, le théâtre a son mot à dire. Le projet ConradMise en scène de Philippe Adrien Avec Marjorie Heinrich , Philippe Crubézy , Tadié

invité(s)

Arthur Nauzyciel

**Pour Jules César de William Shakespeare Metteur en scène Arthur Nauzyciel Ce spectacle a été créé en 2008 à Boston et revient au centre dramatique d'Orléans du 14 au 17 octobre puis à la MAC de Créteil du 21 au 24 octobre avant de poursuivre sa tournée. L’ambition de César est devenue une menace pour la République. Est-il juste alors de l’assassiner avant que Rome ne soit totalement assujettie à son pouvoir absolu ? Un groupe de conspirateurs convainc son ami Brutus de rallier leur cause... Écrite pour l’ouverture du Globe Theatre à Londres en 1599, juste avant HAMLET, JULIUS CAESAR (JULES CÉSAR) est la première des grandes tragédies de William Shakespeare. C’est une pièce vertigineuse, à la fois politique et surnaturelle, dans laquelle la parole détient un extraordinaire pouvoir de création, de transformation et de destruction, où la force du discours peut changer le cours de l’Histoire. Pièce très connue aux États-### programmation musicale

chris Garneau

Dirty Night Clowns ### Ane Brun

Island Blues ### Alain Bashung

Volutes**

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.