invité(s)

Jan Lauwers

La Maison des cerfs En Français et en Anglais, sous-titré au Théâtre de la Ville jusqu'au 12 mai 2010 Dans un recoin de forêt, une matriarche (Viviane de Muynk) a fondé une petite entreprise familiale qui fait commerce de bois de cerfs. Façon de s’éloigner d’une guerre proche, mais aussi de « protéger » une fille (Grace Ellen Barkey) au psychisme fêlé. Voilà, en gros, pour le « réalisme » de la situation. Jan Lauwers y greffe un canevas d’histoires enchevêtrées qui offre toutes les fantaisies possibles, mais où résonne le fracas du dehors. La mort au Kosovo, en 2001, du journaliste Kerem Lawton, frère d’une interprète de Needcompany, a été le point de départ de La Maison des Cerfs. Source d’une tragédie inconsolable, qui va dérouler son cortège de morts, mais que Lauwers sait diffracter avec une étonnante douceur : « un mélange remarquable de profondeur et de banalité, de proximité émotionnelle et de distance intellectuelle, de conflits intimes et d’événements

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.