[scald=39657:sdl_editor_representation]La Pleurante des rues de Prague Texte : Sylvie Germain Adaptation et interprétation : Claire Ruppli Lumières : Gaëtan Lajoye Son : Benoît Pimont Au Théâtre des Déchargeurs, 3 Rue des déchargeurs – 75001 - Paris, jusqu'au 9 octobre. Arthur Adamov disait: "Une pièce de théâtre doit être le lieu où le monde visible et le monde invisible se touchent et se heurtent." Cette rencontre entre le visible et l'invisible est au cœur du roman de Sylvie Germain: "La pleurante des rues de Prague". Après en avoir fait la lecture, la comédienne Claire Ruppli a éprouvé le besoin de nous faire partager son émotion, en l'adaptant et l'interprétant pour le théâtre. "La pleurante des rues de Prague" est un long poème dédié à la souffrance des anonymes de tous les temps. La Pleurante symbolise et incarne la mémoire de cette souffrance, elle en est la condensation, la concentration: " Elle est la mémoire qui jamais ne faillit, et qui marche, qui marche, glanant et ramassant tous les

invité(s)

Jean-Paul Wenzel

pour "5 clés" au Lucernaire jusqu'au 9 octobre Des histoires courtes qui s’apparentent à la nouvelle en littérature et au court métrage en cinéma.Chacun des textes est autonome même si, d’une pièce à l’autre , circulent des musiques, des thèmes,des mots, des silences, comme autant d’échos qui dessinent, au final et en filigrane, tout un parcours d’homme, depuis les troubles et les fiascos des « premières fois » de l’amour, les vertiges d’identité,les impasses et les folies du couple, les fuites devant le bonheur, jusqu’à cette rencontre si douce du désir et de la mort. Quatre moments initiatiques d’une vie d’homme où tout peut basculer à tout instant, où la vie peut soudain prendre un tout autre virage.### Krystian Lupa

pour "Factory 2" d'après Andy Wharhol texte, scénographie et mise en scène Krystian Lupa “ Je ne sais pas où s’arrête l’artificiel et où commence le réel. ” (Andy Warhol) ### programmation musicale

Peter Doherty

Last of the english roses ### Françoise Hardy

La pluie sans parapluie ### The black keys

Tighten up

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.