Jean Luc Lagarce, auteur de 25 pièces, metteur en scène, écrivain, vient de rentrer au répertoire de la Comédie Française avec sa pièce « Juste la fin du monde » et des extraits de son journal sont montés par François Berreur à Théâtre Ouvert. Jean Luc Lagarce aurait eu 50 ans. Disparu en 1995 il est l’auteur français le plus joué en France et à l’étranger. Sa langue, sa manière de parler de la famille, de l’amour, de la solitude en font l’un des auteurs les plus incandescent du XXe siècle. Hommage a Jean-.Luc Lagarce l’intempestif.

Au théâtre Les Déchargeurs jusqu’au 26avril Les petites haines…ou le retour à la vieUne pièce de Catherine Cadol sur les textes de Charlotte Delbo Chorégraphe et comédienne : Catherine Cadol Danseurs : Estelle Manas et Carlos Ferreira Da Silva Donner vie et mouvement aux corps humains, c’est ce à quoi se consacre Catherine Cadol, chorégraphe et comédienne. Très jeune, en regardant Nuit et Bouillard d’Alain Resnais, elle réalisa que l’homme pouvait pour lui même être son pire ennemi. Dans le spectacle qu’elle met en scène actuellement aux Déchargeurs : « Les petites haines ou le retour à la vie », elle nous confie l’aboutissement des cheminements entre sa pensée et son art. C’est dans la lecture de « Mesure de nos jours » de Charlotte Delbo, où celle-ci raconte son retour parmi les vivants, elle, la survivante d’Auschwitz, que Catherine Cadol va puiser une parole pour ensuite la restituer sur scène. Avec elle, pour elle, pour nous, deux merveilleux danseurs, Estelle

invité(s)

Jean-Pierre Thibaudat

Grand reporter au journal Libération, après y avoir dirigé la rubrique théâtre entre 1978 et 1988. Il écrit pour le théâtre. Trois de ses pièces, « Histoires de dires », « Romance of Mexico » et « Revoir la mer », publiées chez Jean-Claude Lattès, sont créées entre 1981 et 1984. Comme romancier, il a publié « Portrait d’amour perdu » (Tchou, 1977), « Lilou-nuage » (Minuit, 1981), « Chronique d’un chasseur d’oubli » (C. Bourgois, 1988) et d’autres dont « Le roman de Jean-Luc Lagarce » (Solitaires Intempestif, 2007). Pendant l’époque « Libé’ » il a été quatre ans correspondant à Moscou et, depuis près d'une vingtaine d'années, il a effectué de nombreux reportages dans toute la Russie dont bon nombre en Sibérie, en particulier auprès des " peuples du nord ". Il a notamment publié « Peuples de Sibérie » avec la photographe Claudine Doury aux éditions du Seuil (1999), et « Rien ne sera plus jamais calme à la frontière finno-chinoise : la Russie vue d'en bas » chez### programmation musicale

Feist

I feel it all label: Polydor### Yves Simon

Aux fenêtres de ma vie label: Barclay### Charles Aznavour

Les 2 Pigeons label: EMI

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.