Emission spéciale consacrée à la 69ème édition du Festival d'Avignon, du 4 au 25 juillet, avec:- - Olivier Py , directeur du festival d'Avignon. Et metteur en scène du spectacle "Le Roi Lear" dans la Cour d'Honneur du Palais des Papes du 4 au 13 juillet.- - Emmanuelle Vo-Dinh , chorégraphe, pour le spectacle "Tombouctou- déjà vu " du 4 au 8 juilletUne communauté de sept interprètes met à l'épreuve son unité et ses liens. Prise au piège d'une narration qui défile en boucle, elle fait vaciller chaque situation, sachant que la répétition n'interdit ni le déplacement ni la transformation. Sur le plateau, des cartes à tirer : les stratégies obliques du musicien-producteur Brian Eno et du peintre Peter Schmidt, consignes à exécuter, à transgresser, à empiler. Leur accumulation crée un terreau sur lequel le groupe joue et trébuche, curieux d'expérimenter des états, des émotions, des intentions. Enfants farceurs parfois pervers, personnages romantiques qui basculent dans la mélancolie... Tout se fabrique sous nos yeux, entre extrême précision et fragilité portées par des boucles sonores enregistrées et réinventées par les danseurs. Dans ce processus invariablement circulaire surgissent des brèches, comme des poches de liberté que chacun investit pour échapper au destin, au sens commun. Car à travers cette tentative d'affranchissement dans la répétition, c'est de création artistique qu'il s'agit, à l'image de Tombouctou, nom connu de tous, mais totalement fantasmé, interprété et sublimé.

__

-- Olivier Coulon-Jablonka pour "81 avenue Victor Hugo (pièce d'actualité)" du 23 au 25 juillet L'avenue Victor Hugo est une des plus chics et des plus prestigieuses avenues parisiennes. À Aubervilliers, l'avenue Victor Hugo abrite des entrepôts de commerce en gros, des boutiques d'import-export de textiles asiatiques, quelques magasins d'alimentation, un restaurant aveyronnais, un café-tabac-pmu et, au 81, face à un centre commercial chinois en construction, un ancien Pôle Emploi. C'est ici que vit, depuis août 2014, un collectif de sans-papiers qui a décidé, après 4 mois passés à la rue, de réquisitionner ce bâtiment. Sur scène, c'est l'histoire de huit d'entre eux qui se déploie, nous conduisant des faubourgs d'Abidjan, de Ouagadougou ou de Dhaka, à ce présent de la lutte des sans-toits à Aubervilliers. Chacun nous donne à entendre et à voir un fragment de son destin si singulier où la solidarité côtoie la violence, où la ruse répond à l'injustice, où une même nécessité de survivre fait face aux épreuves rencontrées. Leurs parcours d'exil et de migration se dessinent et s'étirent sur des continents et des années posant la question de l'hospitalité et du droit absolu à l'accueil qui excède la loi. Quelle place accordons-nous à l'Étranger ? À quelles conditions ? Et pour quelles conditions de vie et de travail ?

Les liens

Site officiel du Festival d'Avignon

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.