Ce soir dans Studio Théâtre :

Claude Mouriéras

pour L'Anniversaire d'Harold Pinter jusqu'au 24 octobre à la Comédie-Française (Théâtre du Vieux-Colombier)

L'Anniversaire
L'Anniversaire © Radio France / Christophe Raynaud de Lage

Dans leur pension de famille, Meg et Peter s’occupent de Stanley, leur unique client. Meg, surtout, qui a noué une étrange relation avec ce jeune homme énigmatique. Deux autres pensionnaires arrivent ce jour-là, Goldberg et McCann, personnages aux intentions obscures, surgis du mystérieux passé de Stanley. Ensemble, Meg et Goldberg vont organiser l’anniversaire de Stanley. La violence des nouveaux convives menace bientôt de faire basculer la fête vers un jeu macabre.

Gabriel Garran :

pour "Je serai abracadabrante jusqu'au bout" d'après le Journal de Mireille Havet (éditions Claire Paulhan) à la Maison de l'Arbre à Montreuil jusqu'au 27 octobre

Adaptation scénIque de Gabriel Garran et Margot Abascal .

Il y a tout juste un siècle, une toute jeune fille à la plume d’Arlequin nommée Mireille Havet, publiée par Apollinaire, amie de Cocteau, ébauchait ses premiers textes et tenait discrètement un journal personnel qui allait prendre une dimension exceptionnelle. En ce Journal où les mots brûlent à chaque page, Mireille Havet écrit comme on danse, comme on pleure, comme on se détruit soi-même, comme on appelle au secours, comme on ne s’arrête plus d’écrire. Gabriel Garran

Maison de l'Arbre. 9 rue François Debergue - 93100 Montreuil

Jean-Claude Grumberg :

pour "Chez les Ufs" - Grumberg en scènes (sous le regard de Stéphanie Tesson) au Théâtre de Poche Montparnasse jusqu'au 17 novembre.

Chez les Ufs
Chez les Ufs © Radio France / Théâtre de Poche Montparnasse

Né d’un montage de textes rassemblés par Grumberg et ses deux acolytes de scène, Olga et Serge, Chez les Ufs a pris la forme d’un spectacle au fil des réactions qu’il suscitait de la part de ceux à qui il était présenté. Incité à poser un regard sur son œuvre, l’auteur nous livre quelques chapitres de son existence reliés à son écriture, en courtes confidences délicates. Aussitôt les personnages de la pièce ou du texte cité prennent vie. L’entraînant dans sa propre fiction, les voilà qui incarnent ses répliques avec fougue, passion, humour et simplicité, déployant en direct la palette de son talent, dont la dominante reste la sincérité. Par petits extraits choisis, comme des illustrations théâtrales de sa chronologie personnelle, Grumberg compose, presque sans le savoir, un objet inédit : l’auteur vu par son œuvre. Il joue avec sa biographie ; et c’est là son secret : jouer et se jouer de tout ! Il a une façon douce et grinçante de parler de l’homme comme s’il l’avait fait, de parler de lui comme si c’était de vous… Petit à petit, au gré de cet exercice de mise à distance de soi-même, Jean-Claude Grumberg devient son meilleur personnage.

Stéphanie Tesson.

Les liens

Comédie Française

Théâtre de Poche Montparnasse Le Théâtre de Poche-Montparnasserouvrira ses portes après travauxen janvier 2013sous la direction deStéphanie Tesson et Charlotte Rondelez.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.