Ce soir Elsa BOUBLIL reçoit S. Mos pour son album"Eleven Jazz Standards " et Anouar Brahem pour l'album "Souvenance "

S. MOS

s.mos Eleven Jazz Standards
s.mos Eleven Jazz Standards © Radio France

Voici à coup sûr l'album de l'année : un pianiste/DJ/beatmaker réunissant un casting d'artistes inattendu et hétéroclite pour revisiter d'antiques classiques du jazz en mode "Hiphop/funk/electro". L'ex-compagnon de route de Birdy Nam Nam (il les accompagnait sur scène en 2OO6/2OO7) est passé maître dans l'art de faire se caramboler les styles et les époques et il montre avec ce nouvel opus qu'il a définitivement trouvé la formule magique d'un son qui n'appartient qu'à lui. Finis les remixs, S.Mos est ici aux claviers, au sampleur et aux arrangements. Sur cet album figurent quelques artistes de talent : Charles Passi , Stéphano Di Battista, China Moses Bertrand Belin , Winston McAnuff, Alexi HK, Tanya Michelle, Koko-Jean Davis.

Anouar Brahem

Souvenance
Souvenance © Radio France

La musique de "Souvenance ", pleine de grâce et de mystère, tour à tour hypnotique, austère et d’une grande force dramatique, a été enregistrée en 2014 – six ans après le dernier album sur ECM du grand maître de l’oud Anouar Brahem, " The Astounding Eyes of Rita".

“Ça m’a pris beaucoup de temps d’écrire ce répertoire” reconnaît Anouar Brahem , précisant avoir senti son monde intérieur et émotionnel entièrement monopolisé par les bouleversements politiques survenant au tournant de l’année 2011 d’abord en Tunisie puis dans ses pays voisins. Des vagues extraordinaires de changement, avec leur cortège d’espoirs et de peurs incommensurables. “Je ne prétends pas qu’il y ait un lien direct entre les compositions et les événements qui se sont déroulés en Tunisie,“ explique Anouar Brahem , “mais j’ai été profondément marqué par ce q ui s’est passé...”.

Les nouvelles directions prises par Anouar Brahem pour sa musique permettent de réintroduire François Couturier au sein du groupe, fréquemment engagé dans un dialogue subtil avec un orchestre à cordes. Les cordes, d’une grâce extrême et tout en transparences miroitantes, apportent à ce répertoire des effets de textures et de couleurs chatoyantes sur quoi les quatre solistes – et avant tout le jeu d’oud unique d’Anouar Brahem – se détachent, comme en relief.

Ce double album a été enregistré dans le studio de Lugano en mai 2014 et produit par Manfred Eicher.

programmation musicale

21 H / 22 H

BB King "Everyday I have the Blues"

S.Mos "Cry me a river " interprèté par China Moses - Album Eleven jazz standards

Charles Pasi " A Man I know"

Oscar Peterson " Girl talk"

S.Mos "Girl Talk" interprèté par Tanya Michelle - Album Eleven Jazz standards

Melody Gardot " Preacherman"

Airelle Besson "Lulea's Sunset"

Leila Olivesi "Le monde de cyrano"

22 H / 23 H

Anouar Brahem "Deliverance" (album "Souvenance")

John Surman "Tintagel"

Paco de Lucia " El impetu (bulerias"

Jacques Brel "Les Bonbons"

Anouar Brahem "Kasserine" ( album "Souvenance")

François Jeanneau "Le djoud"

Keith Jarrett "Personal montains"

Charlie Haden "Magico"

Anouar Brahem "Tunis at dawn"

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.