Eric Legnini, pianiste de jazz, sera en concert le samedi 6 Septembre pour Jazz à La Villette. Son dernier disque Swing Twice ! est sorti en 2013 chez Discograph. Il jouera un titre pour nous en direct dans Summertime ce soir.

Eric Legnini
Eric Legnini © Radio France

Eric Legniniest né le 20 février 1970, à Huy, près de Liège en Belgique, au sein d’une famille d’immigrés italiens . Poussé par des parents artistes, il commence le piano, très tôt, vers 6 ans. Il entame une carrière locale, donne des concerts dans la région et récolte des distinctions. A 18 ans, une audition à la Brooklyn Academy lui permet d’obtenir une bourse pour aller étudier à New York. Eric Legnini ne mettra pas les pieds à l’Academy mais il va, pendant 2 ans, s’imprégner de l’extraordinaire foisonnement musical de la ville américaine, y recevant notamment ses influences funk et hip hop.

A son retour, il a l’heureuse opportunité de rencontrer le jazzman belge Toots Thielemans qui le prend sous contrat pendant 2 ans. Après cela, c’est le retour à la réalité des tournées locales dans des clubs aux pianos improbables. Nouvelle rencontre, avec Stefano di Battista et Flavio Boltro qui l’amènent à Paris et lui font découvrir… l’Italie et l’italien, une langue rejetée à la maison. Eric Legnini s’installe à Charenton. Titulaire à vie de la classe de piano jazz du Conservatoire de Bruxelles, il faite des aller-retours fréquents en Belgique, mais il a élu domicile en France, sa nouvelle patrie musicale. Les 3 musiciens italiens sont remarqués par Aldo Romano. La reconnaissance arrive dans les années 90, avec des musiciens comme les frères Belmono, Eric Le Lann, Paco Sery, André Ceccarelli.

La musique d’Eric Legnini rend hommage aux années 70 et leur climat particulier d’effets électriques (pédales wah-wah…), tout en faisant des incursions dans la funk, la pop et le folk.

Pour l'album Sing Twice , sorti en 2013, Eric Legnini est accompagné au chant, sur certains morceaux, par le chanteur blues Hugh Coltman et les chanteuses plus soul Mamami Keita et Emi Meyer.(Biographie réalisée par La Documentation de Radio France)__

Discographie sélective :

· Essentiels , Igloo Records, 1990

· Natural Balance , September, 1990

· Antraigues , P Jazz, 1993

· Rhythm Sphere , Igloo, 1995

· Miss Soul , Label Bleu, 2005

· Big Boogaloo , Label Bleu, 2007

· Trippin' , B.Flat, 2009

· Ballads , Japan, 2010

· The Vox , Discograph, 2011

· Ballads , Discograph, 2012

· Sing Twice , 2013

En Concert

Le 6 Septembre 2014 : Jazz à la VilletteLe 10 octobre 2014 : Lagny Jazz festival Le 17 octobre 2014 : Théâtre du Jeu de Paume, Aix en Provence

jazz à la vilette
jazz à la vilette © Radio France

Jazz à La Villette aura lieu du 3 au 14 septembre à Cité de la Musique, dans la Grande Hall de La Villette et au Cabaret Sauvage à Paris.

Pour cette 13ème édition le festival met l’année 1959 à l’honneur. Tournant majeur dans l’histoire du jazz cette année a vu naitre quelques-uns des plus grands enregistrements du jazz : Kind of Blue de Miles Davis, Mingus Ah um de Charles Mingus, The Shape of Jazz To Come d’Ornette Coleman. Plusieurs grands musiciens contemporains réinterprèteront ces mythiques enregistrements.

Eric Legnini, s’attaquera au What’d I Say de Ray Charles le samedi 6 Septembre au Cabaret Sauvage !

ray charles
ray charles © Radio France

Enregistré en février 1959 et publié quatre mois plus tard, What’d I Say fut un véritable tremblement de terre. Chanson à l’origine totalement improvisée par Ray Charles lors d’un concert, elle explose les canons habituels dans sa forme (plus de 6 minutes !), dans son fond (ses paroles hot, hot, hot !) et dans sa capacité à fusionner les genres (rhythm’n’blues, soul, blues) . L’album éponyme offrira à la star son premier disque d’or ! C’est cette révolution qu’Éric Legnini célèbrera pour Jazz à la Villette. Pour « relire » certaines chansons de ce Ray Charles de 1959, il sera entouré par les voix habitées d’Alice Russell, Sandra Nkaké et Elena Pinderhughes. En digne héritier de l’auteur de What’d I Say, le pianiste belge est un expert dans l’art de briser les frontières entre les genres, avec classe et intelligence. Lors de ce concert, il élargira What’d I Say à un répertoire de reprises ou de compositions se situant dans la même veine avec un groupe inédit comprenant quelques fidèles partenaires. Avec cette création, Éric Legnini poursuit sa trajectoire amorcée avec l’album The Vox où il convoque cuivres et voix en appui de son trio.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.