Cette émission est une rediffusion de l'émission du 9 juin 2012,

la rentrée de "Sur les épaules de Darwin" c'est la semaine prochaine, le 8 septembre !

On dit de certaines pluies qu’elles martèlent. D’autres qu’elles tambourinent. D’autres qu’elles crépitent. Ces images, indépendamment de l’impression de vérité qu’elles procurent, sont à proprement parler extraordinaires – un tambourin, un feu, un marteau – pour dire la pluie. De telles images conduisent alors à inverser la comparaison à leur source.

Ce ne fut pas la pluie qui tambourinait.

Ce fut le tambourin qui appelait la pluie.

Pascal Quignard. La haine de la musique .

La musique a le merveilleux pouvoir de nous rappeler, d’une manière vague et indéfinie, ces puissantes émotions qui étaient ressenties, en dehors de l’usage des mots, durant ces âges depuis longtemps révolus [qui ont précédé l’émergence du langage humain articulé].

Charles Darwin. L’expression des émotions chez l’homme et les animaux .

Je recherche le tarabustant sonore datant d’avant le langage.

Pascal Quignard. La haine de la musique.

Le fait que la musique des baleines et la musique humaine aient tant de caractéristiques communes, alors que nos derniers ancêtres communs datent d’il y a environ soixante millions d’années, suggère que la musique a précédé l’émergence de l’espèce humaine, et que, plutôt que d’être les inventeurs de la musique, nous sommes des tard-venus sur la scène musicale.

Patricia Gray, Bernie Krause, Jelle Atema, et coll . La musique de la nature et la nature de la musique. In : Science 2001.

De nombreux types de chants [de baleines à bosse] se sont propagés rapidement, et de manière répétée, comme des vagues culturelles, durant onze ans, dans une même direction, vers l’Est, à travers les populations [de baleine] de l’Océan Pacifique Sud. Ceci constitue la première description d’un changement culturel dynamique, répété, se répandant à travers de multiples populations, à une aussi grande échelle géographique. […]

Le niveau, le taux, et l’échelle de [cette transmission culturelle] est sans équivalent chez tout autre animal non humain.

Ellen Garland, Anne Goldizen, Melinda Rekdahl, et coll . Une transmission culturelle horizontale dynamique du chant des baleines à bosse à l’échelle des bassins océaniques . In : Current Biology 2011.

Articles scientifiques:

Balter M. Archaeology. Early dates for artistic Europeans. Science 2012, 336:1086-7.

Callaway E. Archaeology. Date with history. Nature 2012, 485:27-9.

Garland EC, Goldizen AW, Rekdahl ML, et coll . Dynamic horizontal cultural transmission of humpback whale song at the ocean basin scale. Current Biology 2011, 21:687-91.

Conard NJ, Malina M, Münzel SC. New flutes document the earliest musical tradition in southwestern Germany. Nature 2009, 460:737-40.

Adler DS. Archaeology: The earliest musical tradition. Nature 2009, 460:695-6.

Pringle H. Society for American Archaeology meeting. Signs of the first whale hunters. Science 2008, 320:175.

Douglas MS, Smol JP, Savelle JM, et coll . Prehistoric Inuit whalers affected Arctic freshwater ecosystems. Proceedings of National Academy of Sciences USA 2004, 101:1613-7.

Gray PM, Krause B, Atema J, et coll . Biology and music. The music of nature and the nature of music. Science 2001, 291:52-4.

Noad MJ, Cato DH, Bryden MM, et coll . Cultural revolution in whale songs. Nature 2000, 408:537.

Lien Flûte reconstituée :

Schneider A. Ice-age musicians fashioned ivory flute . Nature (news), published online 17 December 2004.avec le son de la flûte reconstituée

The Complete Work of Charles Darwin Online :

Charles Darwin "The expressionof the emotions in man and animals" in The Complete Work of Charles Darwin Online.

Agenda :

« Les Battements du Temps » Rencontres transdisciplinaires du Centre d’Études du Vivant,

Université Paris Diderot, Institut des Humanités de Paris.

Lieu : Amphi Buffon, 15 rue Hélène Brion - 75013 Paris.

RER C /M° ligne 14 - Bibliothèque François Mitterrand ; Bus : 62, 64, 89, 132, 325.

Entrée libre (réservation conseillée par e-mail : centre_etudes_du_vivant@univ-paris-diderot.fr ).

Prochaines rencontres :

- Mardi 18 septembre 2012, de 19h à 21h : « Le temps est-il un cas de conscience ? »

avec Etienne Klein , physicien, et Jean Claude Ameisen , discutant.

- Mardi 9 octobre : « Vivre avec les bêtes » , Elisabeth de Fontenay , philosophe.

Titres diffusés :

  1. Elephant - Collectives mon amour
  2. Wendy Rene - After Laughter (come tears)
  3. Areski / Brigitte Fontaine - Je suis venu te voir
  4. Bobby Womack / Lana Del Rey - Dayglo reflection
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.