Plongeons notre regard dans le passé et remontons le temps à contre-courant. Parcourons des âges depuis longtemps révolus, entrevoyons des mondes disparus qui nous ont donné naissance et dont nous découvrons des vestiges...

Symbole du yin et du yang
Symbole du yin et du yang © Getty / Westend61

► Rediffusion de l'émission du 10 septembre 2016

De quoi est fait l'univers ?" se demandaient nos ancêtres.

"Tout est nombre" disait Pythagore

"Les nombres sont identiques aux choses" reprendra Aristote.

Les Pythagoriciens en vinrent à penser que les nombres sont les composants ultimes de l'univers physique. Mais pour son maître Platon, ce n'était pas arithmétique mais la géométrie qui rendait compte de l'univers. La légende dit qu'au fronton de l’académie qu'il a fondé à Athènes il y a quatre siècles, il était écrit : "Que nul n'entre ici s'il n'est pas géomètre" !

Très loin de là, en Chine, les penseurs considéraient que l'univers était constitué, non pas de quatre éléments mais de cinq. C'est durant la dynastie des Zhou de l'Est, une période d'instabilité et de guerres civiles, la période des Royaumes combattants, qui débute il y a un peu plus de 2500 ans. C'est l'époque de Kǒng Fūzǐ, qu'on connaît sous le nom latinisé de Confucius. C'est la période où fleuriront, pendant près de quatre siècles, les cent écoles de pensées, qui proposent différentes philosophies, différentes théories politiques, différentes visions de ce que devrait être une "bonne société"... Avec notamment les textes de Confucius et les livres de Lao-Tseu, de Mencius et des penseurs taoïstes (Zhuāng Zi). 

Il y eut un commencement.
Il y eut un commencement au commencement.
Il y eut un commencement au commencement du commencement.
Il y eut l’être.Il y eut le non-être.
Il y eut ce qui précéda le non-être.
Il y eut ce qui précéda ce qui n’était pas encore le non être.
Zhuang Zi _(IVe siècle avant notre ère)_.

Au milieu de l'âge, épris de la Voie
Sous le Chung-nan, j'ai choisi mon logis.
Quand le désir me prend, seul je m'y rends :
Seul aussi à jouir d'ineffables vues...
Marcher jusqu'au lieu où tarit la source,
Et attendre, assis, que se lèvent les nuages.
Parfois, errant, je rencontre un ermite :
On parle, on rit, sans souci du retour.
Wang Wei. Mon refuge au pied du mont Chung Nan (VIIIe siècle).

Livres :

  • Léon WiegerLes Pères du Système Taoïste. Les Belles Lettres, 1950.
  • Philosophes taoïstesI. Lao-Tseu, Tchouang-Tseu, Lie-Tseu (sous la dir. de Paul Demiéville, Etiemble, et Max Kaltenmark.) Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1980.
  • Philosophes TaoïstesII. Huainan zi (sous la dir. de Charles Le Blanc et Rémi Mathieu). Gallimard, Bibliothèque la Pléiade, 2003.
  • Max KaltenmarkLao Tseu et le Taoïsme. Points Sagesses, 2014.
  • François ChengEt le souffle devint signe. L’Iconoclaste, 2010.
  • François ChengEntre source et nuage. Albin Michel, 1990.
  • François JullienVivre de paysage ou l’impensé de la raison. Gallimard, 2014.
  • Sarah AllanThe Way of water and sprouts of virtue. State of New York University Press, 1997.
  • Mark Edward LewisThe Flood Myths of Early China. State of New York University Press, 2006.
  • Philip BallThe Water Kingdom. Bodley Head, 2016.
  • PlatonŒuvres complètes (sous la dir. de Luc Brisson). Flammarion, 2011.
Statue de Lao-Tseu dans la région de Quanzhou
Statue de Lao-Tseu dans la région de Quanzhou © Getty / zhouyousifang

Les chansons diffusées

  • Francoiz Breut - Loon-plage - Caramel Beurre
  • Bon Iver - Hey, ma -Jagjaguwar
  • Charlotte Adigery - High lights - Deewee
Programmation musicale
  • IGGY POP"GARDENIA" INSTRU
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.