J’étais déjà bien engagé, sur le chemin du sommeil, Et je pouvais direQuelle forme mon rêve allait prendre.Des pommes géantes apparaissent et disparaissent,Extrémité de la tige, et extrémité de la fleurEt chacune de leurs petites taches rousses se révèle tendrement.Non seulement ma voûte plantaire conserve la douleur,Mais je sens aussi l’échelle qui tangue, pendant que les branches des pommiers plient.

Robert Frost. After apple-picking [Après avoir cueilli des pommes].

__

Des souvenirs, vagues ou intenses, se reconfigurent pendant que l’artiste joue. Des compagnons imaginaires surgissent de régions inconnues pour nous tenir compagnie.De même que la mémoire et les rêves, la fiction transforme un matériau profondément émotionnel en des histoires qui ont un sens.C’est alors que fleurissent, comme des rêves, les fictions de la littérature, recouvrant, dans une tentative de maîtrise, nos blessures et nos pertes.Écrire de la fiction, c’est comme rêver, alors qu’on est éveillé.

Siri Hustvedt. Living, thinking, looking [Vivre, penser, voir].

Ce Promontoire du Songe, dont nous venons de parler, il est dans Shakespeare, il est dans tous les grands poètes.Dans le monde mystérieux de l’art, comme dans cette Lune où notre regard abordait tout à l’heure, il y a la cime du rêve. À cette cime du rêve est appuyée l’échelle de Jacob. Jacob couché au pied de l’échelle, c’est le poète, ce dormeur qui a les yeux de l’âme ouverts.Cette cime du Rêve est un des sommets qui dominent l’horizon de l’art.Tout songeur a en lui ce monde imaginaire. Cette cime du rêve est sous le crâne de tout poète, comme la montagne sous le ciel. Donc, songez, poètes ; songez, artistes ; songez, philosophes ; penseurs, soyez rêveurs.L’Homme a besoin du rêve.Platon rêve l’Atlantide, Dante le Paradis, Milton l’Éden, Thomas Morus la Cité Utopia, Campanella la Cité du Soleil, Hall la Mundus Alter, Cervantes Barataria, Fénelon Salente.Seulement n’oubliez pas ceci : il faut que le songeur soit plus fort que le songe.

Victor Hugo. Le Promontoire du Songe.

Apprenons à rêver, Messieurs, et alors, peut-être, nous découvrirons la vérité.Apprenons à rêver, mais gardons-nous de révéler nos rêves tant qu’ils n’auront pas été évalués et éprouvés par la raison, par l’entendement de nos états de veille.August Kekulé. Discours devant la Société Allemande de Chimie, en 1890, à l’occasion de la célébration du vingt-cinquième anniversaire de sa découverte de la structure du benzène.

[Désolé pour une erreur d’inattention survenue pendant l'enregistrement de l'émission: la structure cyclique du benzène forme un hexagone (et non pas un losange). JC Ameisen]

Articles scientifiques:

Wamsley E, Stickgold R. Dreaming and offline memory processing. Current Biology 2010, 20:R1010-13.

Walker MP, Stickgold R. Overnight alchemy: sleep-dependent memory evolution. Nature Reviews Neuroscience 2010, 11:218.

Diekelmann S, Born J. The memory function of sleep. Nature Reviews Neuroscience 2010, 11:114-26.

Stickgold R, Malia A, Maguire D, et coll. Replaying the game: Hypnagogic images in normals and amnesics. Science 2000, 290:350-3.

Helmuth L. Neuroscience. Video game Images persist despite amnesia. Science 2000, 290:247-9.

Illustration musicale :

Qluster - live bei more Ohr Less. Lunz August 2012 / Nino Rota - o_venezia,_venaga,_venusia / Charles Koechlin - Jeux dans la clairière - Dans la forêt antique (les chants de nectaire livre II) / Wax Taylor - City Vapors / Extrait Livre disque - "A moveable Feast" lu par Ernest Hemingway / Myguk - Epilogue / Roedelius & Schneider - Country / Rachel Portman - come home with me / Roedelius & Schneider - Miniatur / Bernard Parmegiani - des mots et des sons / DJ Omnix - symbols / Edith Progue - 4PM / Efterklang - Hands Playing butterfly / DJ Omnix - symbols / Wax Taylor - my window / Jean-Pierre Drouet - apparition / Theme of Korobeiniki (sample jeux Tetris) / Myguk - le dîner / Blake Neely - your worst nightmare

Titres diffusés :

  1. The NATIONAL - Demons [4AD] (2013)
  2. Alain BASHUNG - Faites monter [Barclay] (2002)
  3. MAISSIAT - Tropiques [3ème bureau] (2013)
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.