La Tectonique des plaques

carte
carte © Radio France

Un grave tremblement de terre détruit en un instant nos certitudes anciennes : la Terre, le symbole même de la solidité, a bougé sous nos pieds comme une fine croûte au-dessus d’un liquide. Une seconde a fait dans l’esprit surgir une étrange idée d’insécurité que des heures de réflexion n’auraient pas fait naître.

Charles Darwin. Journal du voyage du Beagle .

Ce qui précède le début, tel est le jadis. J’appelle ce qui sourd aléatoirement à l’origine « jadis ». À partir du jadis c’est l’origine qui fait avalanche. Le « vrai jadis » est l’inconnu à sa source.

Pascal Quignard. Le passé et le jadis .

La première fois que l’idée d’une dérive des continents m’est venue à l’esprit, c’était en 1910. Examinant la carte du Globe, je fus subitement frappé par la complémentarité entre le tracé des côtes de part et d’autre de l’Atlantique. Mais, dans un premier temps, je ne m’y arrêtai pas, estimant que de telles dérives de continents étaient invraisemblables.

Alfred Wegener. The Origin of continents and oceans (1915, pour la publication en allemand) .

Il n’y a pas beaucoup de gens qui peuvent dire de leur vie : le monde entier s’est déployé devant moi (ou, du moins, les 70% couverts par les océans). J’avais une toile blanche à remplir de possibilités extraordinaires, un puzzle fascinant à assembler : cartographier le vaste sol marin caché du monde. Cela a été une chance unique dans une vie – unique dans l'histoire du monde –, en particulier pour une femme, durant les années 1940. […] Je pense que nos cartes ont contribué à une révolution dans les concepts géologique,

qui, d’une certaine façon, ressemble à la révolution Copernicienne. Les scientifiques et le grand public ont ainsi obtenu leur premiers image relativement réaliste

d'une partie énorme de la planète qu'ils ne pouvaient jamais voir. Les cartes ont reçu une large couverture de presse et ont été largement diffusées. Elles ont conduit la théorie de la Dérive des continents dans le royaume des spéculations raisonnables. Vous pouviez voir la dorsale medio-océanique s’étendre à travers le monde et vous pouviez voir qu'elle coïncidait avec les emplacements des tremblements de terre. Les frontières des plaques prenaient forme, et ont rapidement contribué à l’émergence

de la théorie de la tectonique des plaques. […] J'ai travaillé à l'arrière-plan durant la majeure partie de ma carrière scientifique, mais je n'ai absolument aucun ressentiment. Je pensais que j'avais eu de la chance d’avoir un travail aussi intéressant. Mettre en évidence le rift et la dorsale medio-océanique qui traversait le monde au long de 65,000 kilomètres – cela a été quelque chose d'important. Vous ne pouviez le faire qu’une fois. Et vous ne rien pouvez trouvez de plus grand que cela, tout du moins sur cette planète.

Marie Tharp. Women Pioneer in Oceanography Award, 1999.

Articles scientifiques :

Chaboureau AC, Sepulchre P, Donnadieu Y, et coll. Tectonic-driven climate change and the diversification of angiosperms . Proceedings of the National Academy of Sciences USA 2014,111:14066-70.

Mitchell R, Kilian T, Evans D. Supercontinent cycles and the calculation of absolute palaeolongitude in deep time . Nature 2012 482:208-11.

Vine F, Matthews D. Magnetic anomalies over oceanic ridges . Nature 1963,199:947-9.

Dietz R. Continent and ocean basin evolution by spreading of the sea floor . Nature

1961, 190:854-7.

Autre article:

Marie Tharp. Women Pioneer in Oceanography Award, 1999 . http://www.whoi.edu/sbl/liteSite.do?litesiteid=9092&articleId=13407

Agenda :

Mardi 15 décembre 2015, de 19h à 21h à Paris :

Rencontre transdisciplinaire du Centre d’Etudes du Vivant – Institut des Humanités de Paris – Université Paris-Diderot, dans la série Les Battements du temps :

« Du Visage » , avec Victor Stoichita , écrivain ; professeur d’Histoire de l’Art moderne et contemporain, Université de Fribourg, Suisse ; médaille de vermeil 2015 de l’Académie française pour le rayonnement de la langue et de la littérature française.

Amphi Buffon , 15 rue Hélène Brion, 75013 Paris

Métro RER : Bibliothèque François Mitterrand. Bus : 62. 64. 89. 132. 325

Entrée libre mais avec réservation (réservation par e-mail : centre_etudes_du_vivant@univ-paris-diderot.fr

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.