Nostalgie de la lumière

Pendant tout l'été, vous pourrez écouter "Sur les épaules de Darwin" les vendredi, samedi et dimanche de 17h à 18h.

Sur la période de janvier à mars 2019, sur la tranche horaire de 11 à 12 le samedi, l'émission a été première de toutes les radios en audience cumulée, écoutée en direct par un million cinq cent vingt neuf mille auditeurs (source: Médiamétrie).

Rediffusion de l'émission du 22 octobre 2011

Je levai les yeux. Contempler le ciel, qui n’est pas vivant, pour tout ce qui est vivant, c’est contempler le seul aïeul.      
Pascal Quignard. Les ombres errantes . 

J’ai soif du retour vers ce ciel, vers ce ciel si clair      
Là, je peux  dormir tranquille, là je peux et vivre et disparaître      
Comme rit et  pleure en silence      
un enfant dans le sein de sa mère.      
Dài Wàngshū. Nostalgie du ciel

Plus vaste est le temps que nous avons laissé derrière nous, plus  irrésistible est la voix qui nous invite au retour. […] La maison natale  que chacun porte en soi; le sentier redécouvert où sont restés gravés  les pas perdus de l’enfance ; […] le retour, le retour […]. Le retour,  en grec, se dit nostos. Algos signifie souffrance. La nostalgie est la souffrance causée par le désir inassouvi de retourner. […] Añoranza , disent les Espagnols ; saudade , disent les Portugais. […] Les Tchèques, à côté du mot nostalgie pris du grec, ont pour cette notion leur propre substantif, stesk, et leur propre verbe ; la phrase d’amour tchèque la plus émouvante : Stýská se mi po tobě : j’ai la nostalgie de toi ; je ne peux supporter la douleur de ton absence. En espagnol, añoranza vient du verbe añorar (avoir de la nostalgie) qui vient du catalan enyorar, dérivé, lui, du mot latin ignorare (ignorer). […] La nostalgie apparaît comme la souffrance de l’ignorance. Tu es loin, et je ne sais pas ce que tu deviens.      
Milan Kundera. L’ignorance

Ce que nous avons perdu. Le poème d’amour intérieur les niveaux plus  profonds du soi des paysages de la vie quotidienne des dates auxquelles l’abandon de certains principes eut lieu. […] L’art de se peindre les  yeux. […] Des gestes entre amants. Les limites de la trahison. […] Neuf mouvements des doigts et des yeux pour signaler des émotions  essentielles. […] Des chants qui s’élevaient de l’amour dans les airs.  Nos travaux et nos jours. […] Les causes principales de mort furent les ‘exécutions extra judiciaires’ et les ‘meurtres pour l’exemple’. […] Nos  archéologues creusaient le sol vers les corps disparus. […]      
Michael Ondaatje. Enterrés. Ecrit à la main . 

J’entends encore la voix      
C’est là que tu aimeras      
Toujours – toujours –  toujours […]      
Explique si tu peux pourquoi c’est ce visage      
Et non un  autre qui s’arrête devant toi. […]      
J’entends encore la voix      
Aime – aime        
Les oiseaux les étoiles se poseront sur ta tête      
Et des yeux sans sommeil veilleront dans les tiens      
J’entends maintenant la voix      
Tout ce qu’elle  n’a pas dit […]      
J’entends autour de moi la ronde du silence      
Tu seras comme un fou à l’idée du malheur      
Comme un fossé dans le désert      
Comme un  malade abandonné      
Parce qu’il a trop espéré      
Il t’arrivera peut-être d’être comme un mort […]      
Jusqu’au point insensible      
Jusqu’à l’absence  souhaitée de tout secret.      
Paul Eluard. De l’horizon d’un homme à l’horizon de tous . 

Et quand tu n’es pas là      
Je rêve que je dors      
je rêve que je rêve […]      
Je te cherche par-delà l’attente      
Par-delà moi-même      
Et je ne sais plus tant je t’aime      
Lequel de nous deux est absent.      
Paul Eluard. Premièrement . 

Articles scientifiques : 

  • Normile D, Clery D. First Global Telescope opens an eye on the cold universe . Science 333:1820-3, 2011.
  • De Luca G, Barakat M, Ortet P et coll. The cyst-dividing bacterium Ramlibacter Tataouinensis TTB310 genome reveals a well-stocked toolbox for adaptation to a desert environment . PLoS One 6,e23784:1-14, 2011.
  • Hameed S. Searchers in a desert. Nostalgia for the light . Science 333:407, 2011.
  • Abbott A. Answers from the Atacama. Nostalgia for the light . Nature . 470:333, 2011.
  • Dong G, Kim Y, Golden S. Simplicity and complexity in the cyanobacterial circadian clock mechanism . Current Opinion in Genetics & Development 20:619-25, 2010.
  • Mullineaux C, Stanewsky R.The Rolex and the Hourglass: a simplified circadian clock in Prochlorococcus ? Journal of Bacteriology 191:5333-5, 2009.
  • Johnson C, Mori T, Xu Y.A cyanobacterial circadian clockwork . Current Biology 18:R816-25, 2008.
  • Nakajima N, Imai J, Ito H et coll. Reconstitution of circadian oscillations of cyanobacterial KaiC phosphorylation in vitro . Science 308:414-5, 2005.
  • Barrat J, Gillet P, Lécuyer C et coll. Formation of carbonates in the Tatahouine meteorite . Science 280:412-4, 1998.
  • McKay D, Gibson Jr E, Thomas-Keprta K et coll.Search for past life on Mars: possible relic biogenic activity in martian meteorite ALH84001 . Science 273:924-30, 1996.

Autre article : 

  • Mandelbaum J.« Nostalgie de la lumière » : un chef d’œuvre à la sérénité cosmique . Le Monde 27/10/2010.

Film :

Nostalgie de la lumière. De Patricio Guzman, 2010. Prix du meilleur documentaire européen 2011, European Film Academy. DVD Pyramide Vidéo

Livres : 

  • Milan Kundera. _L'Ignorance (_Folio Gallimard)
  • Pascal Quignard. Les ombres errantes. (Folio)
  • Jean Claude Ameisen. Sur les épaules de Darwin. Les battements du temps. (Les liens qui libèrent/France Inter/Babel)
  • George Johnson. Miss Leavitt's stars. The untold story of the woman who discovered how to measure the universe. (WW  Norton)
  • Paul Eluard. J'ai un visage pour être aimé. (Gallimard collection Poésie)
  • Michael Ondaatje. Handwriting. Poems. (Alfred A. Knopf)
  • Marcel Proust. À la recherche du temps perdu. (Gallimard collection Quarto)

Chansons diffusées:

  • Flavien Berger - Hyper horloge - Pan European Recording
  • The National - Light years - 4 AD
  • Benjamin Clementine - London - Behind
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.