Il y a des langues qui ont un mot pour décrire cette sorte d’expérience. En allemand, on dit : Erlebnis . En espagnol : vivencia .

Mais il n’y a pas de mot français pour saisir d’un seul trait la vie comme expérience d’elle même.

Il faut employer des périphrases. Ou alors utiliser le mot « vécu », qui est approximatif. Et contestable. D’abord et surtout, c’est passif, le vécu. Et puis c’est au passé.

Mais l’expérience de la vie que la vie fait d’elle-même, de soi-même en train de la vivre, c’est actif. Et c’est au présent, forcément. C’est-à-dire qu’elle se nourrit du passé pour se projeter dans l’avenir.

Jorge Semprun.L’Ecriture ou la vie .

Agenda :

Mardi 12 mai 2015 , de 19h à 21h à Paris :

Rencontre transdisciplinaire du Centre d’Etudes du Vivant – Institut des Humanités de Paris – Université Paris-Diderot, dans la série Les Battements du temps :

« La musique et le temps » , par Francis Wolff , professeur au département de philosophie de l'Ecole normale supérieure, auteur de Pourquoi la musique ?Amphi Buffon , 15 rue Hélène Brion, 75013 Paris

Métro RER : Bibliothèque François Mitterrand. Bus : 62. 64. 89. 132. 325

Entrée libre (réservation conseillée par e-mail : Y2VudHJlX2V0dWRlc19kdV92aXZhbnRAdW5pdi1wYXJpcy1kaWRlcm90LmZy)

Les références

L'équipe

Mots-clés:
Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=

(ré)écouter Sur les épaules de Darwin Voir les autres diffusions de l'émission

Sur les épaules de Darwin

Sur les épaules de Darwin