« Il y a ici un paradoxe – un délicieux paradoxe – que je ne peux résoudre : s’il y a en effet une différence fondamentale entre l’expérience vécue et la description, entre une connaissance directe du monde et une connaissance par l’intermédiaire des autres, comment se fait-il que le langage soit si puissant ?

Le langage, cette invention la plus humaine, peut permettre ce qui, en principe, ne devrait pas être possible.

Il peut nous permettre à tous, même à ceux qui sont aveugles de naissance, de voir par les yeux d’une autre personne. »

Oliver Sacks. L’œil de l’esprit.

« Inévitablement, ‘l’animal doué de langage’, comme les Grecs anciens définissaient l’homme, habite les immensités limitées par les frontières des mots et de la grammaire.

Il est possible que la pensée soit en exil.

Mais si c’est le cas, nous ne savons pas, ou, plus précisément nous ne pouvons dire , de quoi elle est exilée. » George Steiner.Poésie de la pensée.

« Il y a des choses qui ne peuvent pas être mises en mots.

Elles se rendent manifestes par elles-mêmes.

Et ce dont nous ne pouvons pas parler, nous devons le transmettre en silence. »

Ludwig Wittgenstein. Tractatus logico-philosophicus.

« Il y a des choses qui surviennent et ne laissent pas de traces discernables, dont on ne dit rien, et à propos desquelles on n’écrit pas, mais il serait très faux de dire que les évènements ultérieurs continuent de manière indifférente, suivent le même cours, comme si rien n’avait jamais eu lieu. »

AS Byatt. Possession.

Articles scientifiques :

-Thaler L, Arnott S, Goodale M. Neural correlates of natural human echolocation in early and late blind echolocation experts. PLoS one 2011, 6:e20162, pp 1-16.

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0020162

-Simon R, Holderied MW, Koch CU, et coll . Floral acoustics: conspicuous echoes of a dish-shaped leaf attract bat pollinators. Science 2011, 333:631-3.

-Bates ME, Simmons JA, Zorikov TV. Bats use echo harmonic structure to distinguish their targets from background clutter. Science 2011, 333:627-30.

-Fenton MB. Ecology. The world through a bat’s ear. Science 2011, 333:528-9.

-Lunau K, Papiorek S, Eltz T, et coll . Avoidance of achromatic colours by bees provides a private niche for hummingbirds. Journal of Experimental Biology 2011, 214:1607-12.

http://jeb.biologists.org/content/214/9/1607.full

-Gracheva E, Cordero-Morales J, Gonzalez-Carcacia J, et coll. Ganglion-specific splicing of TRPV1 underlies infrared sensation in vampire bats. Nature 2011, 476:88-91.

-Fenton MB. Heat-thirsty bats. Nature 2011, 476:40-1.

-Goerlitz HR, ter Hofstede HM, Zeale MR, et coll . An aerial-hawking bat uses stealth echolocation to counter moth hearing. Current Biology 2010, 20:1568-72. Erratum in: Curr Biol. 2010, 20:1588. L’article en ligne intègre la modification :

http://download.cell.com/current-biology/pdf/PIIS0960982210009917.pdf?intermediate=true

-Armenta JK, Dunn PO, Whittingham LA. Quantifying avian sexual dichromatism: a comparison of methods. Journal of Experimental Biology 2008, 211:2423-30.

http://jeb.biologists.org/content/211/15/2423.full.pdf

-Eaton MD. Human vision fails to distinguish widespread sexual dichromatism among sexually "monochromatic" birds. Proceeding of theNational __ Academyof Sciences U S A 2005, 102:10942-6.

http://www.pnas.org/content/102/31/10942.long

-von Helversen D, von Helversen O. Acoustic guide in bat-pollinated flower. Nature 1999, 398:759-60.

-Nagel T. What is it like to be a bat ? Philosophical Reviews 1974, LXXXIII, 4:435-50.

organizations.utep.edu/Portals/1475/nagel_bat.pdf

  • Griffin DR. Echolocation by blind men, bats and radar. Science 1944, 100:589-90.

Article :

-Goldsmith T. Ce que voient les oiseaux. Pour La Science , Avril 2007, pp 59-73.

Agenda :

« Les battements du temps »Rencontres transdisciplinaires du Centre d’Études du Vivant.

1ère rencontre mardi 13 mars de 19h à 21h :« De quoi le temps est-il le nom ? »

avec Marc Lachièze-Rey, physicien, etJean Claude Ameisen, médecin chercheur.

Université Paris Diderot, La Halle aux Farines. Hall E, 1er étage, Amphi 10 E. Rue Françoise Dolto, 75013 Paris.

Métro/RER : Bibliothèque François Mitterrand.

Entrée libre (réservation conseillée par e-mail : Y2VudHJlX2V0dWRlc19kdV92aXZhbnRAdW5pdi1wYXJpcy1kaWRlcm90LmZy)

Titres diffusés :

  1. Emilie Simon - Mon Chevalier
  2. Ignatus - L'air est différent(superfly mix)
  3. Tindersticks - Slippin'shoes
  4. Alela Diane - The pirate's gospel
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.