Il faut avoir vu beaucoup de villes, beaucoup d’hommes et de choses, il faut connaître les bêtes, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir le mouvement qui fait s’ouvrir les petites fleurs au matin.

Il faut pouvoir se remémorer les routes dans des contrées inconnues, des rencontres inattendues, et des adieux prévus depuis longtemps – des journées d’enfance restées inexpliquées, des parents qu’il a fallu blesser un jour qu’ils vous ménageaient un plaisir qu’on n’avait pas compris (c’était un plaisir destiné à un autre…), des maladies d’enfance, qui commençaient étrangement par de profondes et graves métamorphoses, des journées passées dans des chambres paisibles et silencieuses, des matinées au bord de la mer. Il faut avoir en mémoire la mer en général et chaque mer en particulier, des nuits de voyage qui vous emportaient dans les cieux et se dissipaient parmi les étoiles – et ce n’est pas encore assez que de pouvoir penser à tout cela. Il faut avoir le souvenir de nombreuses nuits d’amour, dont aucune ne ressemble à une autre. Il faut se rappeler les cris des femmes en train d’accoucher […]. Il faut aussi avoir été au côté des mourants, il faut être resté au chevet d’un mort […].

Et il n’est pas encore suffisant d’avoir des souvenirs. Il faut pouvoir les oublier, quand ils sont trop nombreux, et il faut avoir la grande patience d’attendre qu’ils reviennent.

Car les souvenirs ne sont pas encore ce qu’il faut. Il faut d’abord qu’ils se confondent avec notre sang, avec notre regard, avec notre geste, il faut qu’ils perdent leurs noms et qu’ils ne puissent plus être discernés de nous-mêmes ; il peut alors se produire qu’au cours d’une heure très rare, le premier mot d’un vers surgisse…

Rainer Maria Rilke.Les carnets de Malte Laurids Brigge.

Articles scientifiques:

-Goshen I, Brodsky M, Prakash R, et coll . Dynamics of retrieval strategies for remote memories. Cell 2011, 147:678-89.

http://deciencia.com.mx/media/dynamics%20of%20retrieval%20strategies.pdf

-Suzuki W, Naya Y. Two routes for remembering the past. Cell 2011, 147:493-5.

-Farovik A, Place R, Miller D, et coll . Amygdala lesions selectively impair familiarity in recognition memory. Nature Neuroscience 2011, 14:1416-7.

-Suh J, Rivest A, Nakashiba T, et coll . Entorhinal cortex layer III input to hippocampus is crucial for temporal association memory. Science, Sciencexpress , 3 november 2011, page 1-4/10.1126/science.1210125.

-Rochefort C, Arabo A, André M, et coll . Cerebellum shapes hippocampal spatial code. Science 2011, 334:385-9.

http://sites.univ-provence.fr/lnc/biblio_input/images/Rochefort_et_al_2011.pdf

-Wiltgen B, Zhou M, Cal Y, et coll . The hippocampus plays a selective role in the retrieval of detailed contextual memories. Current Biology 2010, 20:1336-44.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S096098221000816X

-Bayley P, Hopkins R, Squire L. Successful recollection of remote autobiographical memories by amnesic patients with medial temporal lobe lesions.__ Neuron 2003, 38:135-44.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0896627303001569

-Capgras J, Reboul-Lachaux. L’illusion des « Sosies » dans un délire systématisé chronique. Bulletin de la Société clinique de médecine mentale 1923, 11:6-16.

http://www2.biusante.parisdescartes.fr/livanc/?cote=epo1250&p=1&do=page

Titres diffusés :

  • Liz Green - Displacement song (Pias)
  • Alain Bashung - Madame Rêve (Barclay)
  • François & The Atlas mountains - Les plus beaux (Domino)
  • Timbert Timbre - Demon Host (Full Time Hobby / Pias)

illustrations musicales :

Zbigniew Preisner - Bo film Effroyables Jardins,

Stuart Staples - Houses,

Vincent Leibovitz - Memories or Dreams,

Roedius & Schneider - Country,

Roedius & Schneider - Miniatur,

Fenesz & Sakamoto - Glow,

Blake Neely -Maybe Next time,

Michael Giacchino - A real gourmet kitchen,

Gast Waltzing - Cake,

Blake Neely - your worst nightmare,

Alice Guerlot Kourouklis - la mécanique céleste Norma,

Dictaphone - Esc Meetings.

Nous contacter

(ré)écouter Sur les épaules de Darwin Voir les autres diffusions de l'émission

Déluges

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.