« Les images oniriques ont quelque chose des galets qui sont dans l’eau. Qui brillent sous l’onde glacée qui file entre les menthes. Leur beauté fait qu’on se penche. On ne résiste pas à l’envie de s’agenouiller dans l’odeur merveilleuse qui s’élève des petites feuilles dentelées et duveteuses des menthes qu’on écrase au-dessus de l’Yonne. On roule la manche plus haut que le coude. On plonge la main dont la chair se met à frémir de froid.

Les doigts glacés et blancs cueillent ces pierres au fond de la transparence ; ils les rapportent à la lumière ; l’eau en dégoutte ; l’air les assombrit ; les yeux se découragent ; je parle des instants les plus intenses de nos vies ; leur attrait se dérobe ; nous ne savons plus ce que ces pierres qui chatoyaient voulaient nous dire ; on ne sait plus pourquoi, spontanément, on s’était mis à genoux. »

Pascal Quignard. La barque silencieuse .

« Un homme décide de dessiner le monde. A mesure que les années passent, il remplit un espace avec des images de provinces, de royaumes, de montagnes, de baies, de navires, d’îles, de poissons, de salles, d’instruments, d’étoiles, de chevaux et de personnes.

Peu de temps avant sa mort, il découvre que ce patient labyrinthe de lignes dessine les traits essentiels de son propre visage. »

Jorge Luis Borges. L’auteur. Post-face.

« … Dans cet empire, l'Art de la Cartographie fut poussé à une telle Perfection que la Carte d'une seule Province occupait toute une Ville, et la Carte de l'Empire, toute une Province. Avec le temps, ces Cartes Démesurées cessèrent de donner satisfaction et la Corporation de Cartographes réalisa une Carte de l'Empire dont la dimension était exactement celle de l'Empire, et qui coïncidait avec lui, point par point.

Les Générations suivantes, qui n’avaient pas autant de passion pour l'Étude de la Cartographie que leurs prédécesseurs, réalisèrent que cette Carte Dilatée était inutile, et ce n’est pas sans une certaine Impiété qu’elles abandonnèrent la Carte à l'Inclémence du Soleil et des Hivers. Dans les Déserts de l'Ouest, subsistent encore aujourd’hui des Ruines très abîmées de la Carte, qui sont habitées par des Animaux et des Mendiants.

Dans tout le Pays, il n'y a plus d'autre vestige des Disciplines Géographiques. »

Jorge Luis Borges. De la rigueur dans la science.

« Funes se souvenait non seulement de chaque feuille de chaque arbre dans chaque parcelle de forêt, mais aussi de chacune des fois où il avait perçu ou imaginé cette feuille. […]

Deux ou trois fois, il avait reconstitué un jour entier ; il ne s’était pas trompé une seule fois, mais chaque reconstitution avait elle-même pris un jour entier. […]

Non seulement il lui était difficile de considérer que le symbole générique « chien » inclut tous les individus si dissemblables de toutes formes et de toutes tailles, mais cela l’irritait aussi que le « chien » vu de profil à quinze heures quatorze doive être désigné du même nom que le même chien vu de face à quinze heures quinze. »

Jorge Luis Borges. Funes ou la mémoire.

« La nuit nous dicte sa tâche magique.

Détisser les mailles de l’univers,

les ramifications inépuisables

des effets et des causes, qui se perdent

dans ce vertige insondable, le temps.

La nuit exige que cette nuit même

tu oublies ton nom, ton sang, tes ancêtres,

chaque parole humaine et chaque larme,

ce que la veille a pu te révéler,

le point illusoire des géomètres,

la ligne, le cube, la pyramide,

et plan, sphère, cylindre, mer et vagues,

ta joue sur l’oreiller et la fraicheur

du drap neuf…

Les empires, les Césars et Shakespeare

Et, plus difficile, ce que tu aimes. »

Jorge Luis Borges. Le sommeil.

Cette émission est une rediffusion de l'émission du 3 décembre 2011

Articles scientifiques:

-Diekelmann S, Büchel C, Born J, et coll . Labile or stable: opposing consequences for memory when reactivated during waking and sleep. Nature Neuroscience 2011, 14:381-6.

-Payne JD. Sleep on it!: stabilizing and transforming memories during sleep. Nature Neuroscience 2011, 14:272-4.

-Sahay A, Scobie KN, Hill AS, et coll . Increasing adult hippocampal neurogenesis is sufficient to improve pattern separation. Nature 2011, 472:466-70.

-Arruda-Carvalho M, Sakaguchi M, Akers KG, et coll . Posttraining ablation of adult-generated neurons degrades previously acquired memories. Journal of Neuroscience 2011, 31:15113-27.

-Goshen I, Brodsky M, Prakash R, et coll . Dynamics of retrieval strategies for remote memories. Cell 2011, 147:678-89.

-Suzuki W, Naya Y. Two routes for remembering the past. Cell 2011, 147:493-5.

-Farovik A, Place R, Miller D, et coll . Amygdala lesions selectively impair familiarity in recognition memory. Nature Neuroscience 2011, 14:1416-7.

-Suh J, Rivest A, Nakashiba T, et coll . Entorhinal cortex layer III input to hippocampus is crucial for temporal association memory. Science, Sciencexpress , 3 november 2011, page 1-4/10.1126/science.1210125.

-Rochefort C, Arabo A, André M, et coll . Cerebellum shapes hippocampal spatial code. Science 2011, 334:385-9.

-Wiltgen B, Zhou M, Cal Y, et coll . The hippocampus plays a selective role in the retrieval of detailed contextual memories. Current Biology 2010, 20:1336-44.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S096098221000816X

-Deng W, Aimone JB, Gage FH. New neurons and new memories: how does adult hippocampal neurogenesis affect learning and memory? Nature Reviews Neuroscience 2010, 11:339-50.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2886712/?tool=pubmed

Titres diffusés :

  1. Julien BAER - Roi de l'underground (2005)
  2. Vanessa DA MATA & Ben HARPER - Boa sorte / Good luck [Brésil] (2008)
  3. Nive NIELSEN & THE DEER CHILDREN - My coffee boy
  4. François & THE ATLAS MOUNTAINS - City kiss
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.