Nous vous offrons un choix de quelques-unes des plus belles émissions de "Sur les épaules de Darwin". Ce samedi, nouvelle diffusion de l'émission du 8 octobre 2016 : « La faille de Cascadia ».

Le Mont Rainier, un stratovolcan situé sur la chaine des Cascades
Le Mont Rainier, un stratovolcan situé sur la chaine des Cascades © Getty / Avalon

Voir le sol bouger, vibrer, trembler. Se déplacer sans cesse.
Cela ne fait qu’un demi-siècle que la théorie de la tectonique des plaques a été adoptée. Au milieu des années 1960. Juste après le premier voyage d’un homme dans l’espace. Un peu avant que le premier homme ne pose pied sur la Lune. Et un peu plus d’un demi-siècle après que le physicien, astronome et explorateur Alfred Wegener, publie, en 1912, un article intitulé La Dérive des continents

« La première fois que l’idée d’une dérive des continents m’est venue à l’esprit, écrit Wegener, c’était en 1910. Considérant la carte du globe, je fus subitement frappé par la complémentarité entre le tracé des côtes de part et d’autre de l’Atlantique. Mais, dans un premier temps, je ne m’y arrêtai pas, estimant que de telles dérives de continents étaient invraisemblables. »

Cela ne fait qu’un demi-siècle que nous savons que la croûte terrestre est constituée d’une mosaïque mouvante de plaques tectoniques, qui se régénèrent en permanence. La croûte terrestre naît, meurt et renaît. Apparaît, disparaît et réapparaît. Les plaques se déplacent, les continents qu’elles portent s’éloignent et se rencontrent. À des vitesses qui vont de 1 à 15 centimètres par an. De la vitesse à laquelle poussent nos ongles à celle à laquelle poussent nos cheveux... 10 centimètres par an, c’est 10 mètres par siècle, 100 mètres par millénaire, 100 kilomètres par million d’années, 6 000 kilomètres depuis que les dinosaures – à part ceux qui étaient les ancêtres des oiseaux d’aujourd’hui – ont disparu de la surface de la Terre.
Six mille kilomètres, c’est la distance qui sépare, de part et d’autre de l’Océan Atlantique, les rivages de l’Amérique des rivages de l’Europe et de l’Afrique. Et c’est en contemplant, sur les cartes du monde, ces rivages, qu’à la fin du 16ème siècle, Abraham Ortelius, le cartographe du roi d’Espagne, dans son Thesaurus Geographicus, avait proposé, plus de 300 ans avant Alfred Wegener, que l’Amérique avait pu être « déchirée de l’Europe et de l’Afrique. Par des tremblements de terre et des déluges, disait Ortélius. Les vestiges de cette rupture se révèlent, ajoutait-il, si l’on regarde une carte du monde et que l’on examine avec soin les côtes de ces 3 continents ».
Aujourd’hui, nous savons que c’est la tectonique des plaques qui provoque la dérive des continents. Et des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des tsunami.
Et le surgissement des chaînes de montagnes.
Le sol bouge, le sol vibre, le sol tremble. Le sol s’ouvre. Il surgit en fusion des dorsales océanes et replonge, ailleurs, au loin, sous la surface, retournant dans les profondeurs. Il est morcelé en une dizaine de plaques qui s’éloignent de part et d’autre des dorsales océanes qui leur donnent naissance. Et en s’éloignant, les plaques se rapprochent d’autres plaques.
Au fond de l’Océan Pacifique, au large des Côtes qui le bordent, tout au long de ces Côtes, la Ceinture de Feu du Pacifique s’étend sur 40 000 kilomètres...
La Ceinture de Feu du Pacifique…
Son nom lui vient des volcans qui la composent – 452 volcans… 

Articles scientifiques

  • Jones N. Canada builds quake warning system. Nature 2016, 534:446-7.
  • Rosen J. The subduction zone observatory takes shape. Science 2016, 353:1347-8. 
  • Goldfinger C, Nelson C, Morey C, et coll. Turbidite event history – Methods and implications for Holocene paleoseismicity of the Cascadia subduction zone. US Geological Survey Professional Paper 1661-F, 2012, pp 1-170.  
  • Yamaguchi D, Atwater B, Bunker D, et coll. Tree-ring dating the 1700 Cascadia earthquake. Nature 1997, 389:922-3. 
  • Nelson A, Atwater B, Bobrowsky P, et coll. Radiocarbon evidence for extensive plate-boundary rupture about 300 years ago at the Cascadia subduction zone. Nature 1995, 378:371-4. 
  • McCafrey R, Goldfinger C. Forearc deformation and great subduction earthquakes: implications for Cascadia offshore earthquake potential. Science 1995, 267:856-9. 
  • Atwater B, Moore A. A tsunami about 1 000 years ago in Puget Sound, Washington. Science 1992, 258:1614-7. 
  • Atwater B, Stuiver M, Yamaguchi D. Radiocarbon test of earthquake magnitude at the Cascadia subduction zone. Nature 1991, 353:156-8. 
  • Heaton T. Cascadia subduction zone. The calm before the quake? Nature 1990, 343:511-2. 
  • Atwater B. Evidence for great holocene earthquakes along the outer coast of Washington state. Science 1987, 236: 942-4. 
  • Heaton T, Hartzell H. Earthquake hazards on the Cascadia subduction zone. Science 1987, 236:162-8. 
  • Heaton T, Snavely Jr. P. Possible tsunami along the coast of Washington inferred from Indian traditions. Bulletin of the Seismological Society of America 1985, 75:1455-60. 
  • Heaton T, Kanamori H. Seismic potential associated with subduction in the northwestern United States. Bulletin of the Seismological Society of America 1984, 74:933-41. 

Livre

  • Jerry Thompson. Cascadia's Fault: The coming earthquake and tsunami that could devastate North America. Counterpoint LLC, 2012.

Pour écouter les émissions de la même série qui précèdent celle-ci

et celle qui suit :

Chansons diffusées

  • Benjamin Biolay. Ma route. Polydor. 
  • Nathaniel Rateliff and The Nightsweats. Survivor. Virgin Records. 
  • Israel Kamakawiwo Ole. Over the rainbow
L'équipe
Contact