OLIVIER ROY

Roy
Roy © Radio France

Olivier Roy est agrégé de philosophie (1972), diplômé de l’Institut national des langues et civilisations orientales (persan), docteur en sciences politiques. Il est directeur de recherche au CNRS (laboratoire « Monde iranien ») et chargé de cours à l’École des hautes études en sciences sociales et à l’Institut d’études politiques de Paris.Sa réflexion couvre un vaste champ de questionnements, sur l’islam contemporain, l’Asie centrale, les enjeux politiques au Moyen-Orient.

Olivier Roy, spécialiste de l’Islam politique, nous livre une réflexion brillante sur la victoire des islamistes en Tunisie, commente l'attentat contre Charlie Hebdo et, plus largement, l'incompréhension croissante entre croyants et non-croyants… Il réside en Italie, nous l'avons intercepté à l'occasion d'un de ses passages éclairs à Paris.

La sainte ignorance : le temps de la religion sans culture Olivier Roy
La sainte ignorance : le temps de la religion sans culture Olivier Roy © Radio France

__

La sainte ignorance : le temps de la religion sans culture Olivier RoyEdition Seuil octobre 2008

Pourquoi des dizaines de milliers de musulmans se convertissent-ils pour devenir chrétiens ou témoins de Jéhovah ? Comment expliquer que la religion qui croît le plus vite dans le monde soit le pentecôtisme ? Pourquoi le salafisme, doctrine musulmane particulièrement austère, attire-t-il de jeunes Européens ? Pourquoi si peu de jeunes catholiques entrent-ils dans les séminaires alors qu'ils se pressent autour du pape lors des Journées mondiales de la jeunesse ? Comment se fait-il que les défenseurs de la tradition anglicane conservatrice soient aujourd'hui nigérians, ougandais ou kényans, alors que le primat de l'Église en Angleterre approuve l'usage de la charia pour les musulmans britanniques ? Pourquoi la Corée du Sud fournit-elle, proportionnellement, le plus grand nombre de missionnaires protestants dans le monde ? Comment peut-on être «juif pour Jésus» ? Comment se fait-il que le premier musulman et le bouddhiste élus au Congrès américain en 2006 soient tous les deux des Noirs convertis ?

La théorie du clash des civilisations, de S. Huntington, ne permet pas de comprendre de tels phénomènes. Car loin d'être l'expression d'identités culturelles traditionnelles, le revivalisme religieux est une conséquence de la mondialisation et de la crise des cultures. La «sainte ignorance», c'est le mythe d'un pur religieux qui se construirait en dehors des cultures. Ce mythe anime les fondamentalismes modernes, en concurrence sur un marché des religions qui à la fois exacerbe leurs divergences et standardise leurs pratiques.

Généalogie de l'islamisme Olivier Roy
Généalogie de l'islamisme Olivier Roy © Radio France

Généalogie de l'islamisme Olivier Roy préface Olivier Mongin Paru le 12 janvier 2011 Editions Pluriel

L'islamisme est une idéologie qui veut faire de l'islam et du respect intégral de la charia un modèle politique alternatif à la démocratie. Il va donc bien au-delà d'un simple fondamentalisme religieux. Ce livre en montre les origines, en restitue la filiation avec les idéologies tiers-mondistes, et en présente les principaux courants contemporains.

Bien accueilli par les plus déshérités, l'islamisme n'en est pas moins un échec dans ses tentatives de réalisation positive : d'où l'évolution de certains vers un mouvement purement protestataire, voire terroriste.

Dans sa préface, Olivier Roy revient sur les attentats du 11 septembre, le mouvement de Ben Laden et l'Afghanistan, pour donner à comprendre les chemins de cette extrême radicalisation.

Le croissant et le chaos Olivier Roy
Le croissant et le chaos Olivier Roy © Radio France

Le croissant et le chaos Olivier RoyParu le 12 septembre 2007 Editions Hachette Littératures

Le Moyen-Orient n'est pas le théâtre simpliste du choc des civilisations. On ne peut vouloir faire en même temps la guerre à al-Qaida, aux talibans, au Hezbollah, au Hamas, à la Syrie et à l'Iran en pensant qu'il s'agit du même ennemi.

Les invités

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.