Alain Ehrenberg

ehrenberg
ehrenberg © Radio France

Sociologue et directeur du CESAMES (Centre de recherches psychotropes, santé mentale, société) au CNRS-INSERM, université Paris Descartes, il est l'auteur de "L'Individu incertain" et de "La Fatigue d'être soi" (Odile Jacob, 2008). Il analyse l'incapacité du discours politique actuel à saisir les grandes mutations de notre société, liées notamment à l'autonomie croissante de l'individu.

la fatigue de soi
la fatigue de soi © Radio France
__ __ _**La fatigue d'être soi : dépression et sociétéAlain Ehrenberg**_ Paru le 5 janvier 2010 Editeur O. Jacob Troisième volet d'une série qui s'attache à dessiner les contours de l'individu contemporain. En confrontant, depuis le XIXe siècle, l'évolution de la psychiatrie et les mutations de la société, ce livre montre que l'effondrement intérieur de la dépression est le symbole de la culture d'impuissance qui est la nôtre. Le déprimé ne se sent pas à la hauteur des exigences qu'il s'impose.
le mailaise
le mailaise © Radio France
_**La société du malaiseAlain Ehrenberg**_ Paru le 12 janvier 2012 Editeur O. Jacob Le sociologue analyse en France et aux Etats-Unis la diffusion de l'autonomie et les effets de l'individualisme et du narcissisme sur l'individu. Il démontre que l'autonomie est à la fois un mode de normalisation sociale et la source de souffrance chez les individus ne pouvant atteindre leurs idéaux sociaux.L'émancipation des moeurs, les transformations de l'entreprise et celles du capitalisme semblent affaiblir les liens sociaux ; l'individu doit de plus en plus compter sur sa « personnalité ». Il s'ensuit de nouvelles souffrances qui seraient liées à la difficulté à atteindre les idéaux qui nous sont fixés.Que recouvre cette idée que la société crée des souffrances psychiques ? Y a-t-il une singularité française à cet égard ? L'individualisme ne finit-il pas par se retourner contre la société et contre l'individu ?Poursuivant son enquête visant à « cerner la psychologie de l'homme des sociétés occidentales développées » (La Quinzaine littéraire), Alain Ehrenberg décrypte les inquiétudes logées au coeur du malaise français en comparant la France et les États-Unis.
le culte de la perfomance
le culte de la perfomance © Radio France
_**Le culte de la performanceAlain Ehrenberg**_ Paru le 14 juillet 2011 Editeur Pluriel Le paysage imaginaire français s'est profondément remodelé en une dizaine d'années avec l'arrivée massive des héros de la performance : battants, entrepreneurs, aventuriers, sportifs ou chômeurs créant leur propre entreprise.Le culte de la performance prend son essor au cours des années 1980 à travers trois déplacements. Les champions sportifs sont des symboles d'excellence sociale alors qu'ils étaient signe de l'arriération populaire. La consommation est un vecteur de réalisation personnelle alors qu'elle connotait auparavant l'aliénation et la passivité. Le chef d'entreprise est devenu un modèle de conduite alors qu'il était l'emblème de la domination du patron sur l'ouvrier.Ce culte inaugurait ainsi de nouvelles mythologies permettant à chacun de s'adapter à une transformation majeure le déclin de la discipline au profit de l'autonomie. Épanouissement personnel et initiative individuelle sont les deux facettes de cette nouvelle règle sociale.Dans cet ouvrage, l'auteur entreprend une vaste enquête sur les figures de l'individualisme contemporain, qui se poursuivra, dans L'Individu incertain, par l'examen de l'individu souffrant.
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.