Olivier Mongin

olivier Mongin
olivier Mongin © Radio France

Ecrivain, essayiste, directeur de la revue « Esprit » depuis 22 ans, intellectuel touche-à-tout, disciple d’Emmanuel(s) Mounier et Lévinas, répond à nos interrogations sur la ville d’aujourd’hui et décortique avec astuce le rire qui peut y éclater, de temps à autre…

Rions
Rions © Radio France

De quoi rions-nous ? : notre société et ses comiques Olivier MonginParu le 9 mai 2007 Broché 7,50 EUR Editeur Hachette Littératures

Résumé Directeur de la revue Esprit, l'auteur tente d'analyser la société actuelle à travers les spectacles des comiques comme Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Felag, Bigard... dont il dresse le portrait. Il se demande de quoi l'on rit et évoque le rôle important de la télévision dans la carrière des humoristes contemporains.

On rit plus que jamais et les comiques sont parmi les plus grandes stars du spectacle aujourd'hui. Consacré à quelques-uns des comiques les plus populaires de la France d'aujourd'hui, ce livre s'interroge sur les ressorts de ce succès : de quoi rions-nous ? Du sexe, des identités ethniques, des appartenances communautaires. Les analyses consacrées à Jamel Debbouze, Gad Elmaleh et Fellag montrent qu'ils inventent un comique de la migration territoriale et jonglent avec les identités. La relecture de Feydeau, grand orfèvre en matière de désir et de sexe, permet de comprendre comment les spectacles de Bigard font rire en visant bas. D'où cette seconde interrogation : comment rions-nous ? Alors que la télévision formate un rire parfois médiocre, des artistes du rire arpentent avec bonheur la scène hors des studios. Le rire demeure cet exercice corporel et langagier qui renvoie à une manière d'être ensemble et de faire corps.

Rions nous
Rions nous © Radio France

__

De quoi rire ? Olivier Monginillustrations Lionel KoechlinParu le 25 mai 2007 Disponible, Broché 10,00 EUR Editeur Gallimard-Jeunesse Giboulées

Résumé Expérience quotidienne et banale, le rire n'est pas considéré sérieusement et peu abordé par les philosophes. A partir d'exemples issus du cinéma burlesque et en référence à des humoristes, l'auteur s'interroge sur le rapport du rire avec le corps, mais aussi avec l'humour et le langage, ainsi que les corrélations avec le monde de l'enfance.

De quoi rire ?Le rire renvoie à une expérience si quotidienne et si banale qu'il est rarement tenu pour une affaire sérieuse. Il est donc peu abordé par les philosophes. Et pourtant, que d'interrogations il suscite ! Quel rapport entretient-il avec le corps ? Comment comprendre le passage du fou rire individuel à son déchaînement collectif ? Quels sont les rapports du rire, de l'humour et du langage ? Comment le rire renvoie-t-il à l'enfance ? Que dit-il de notre manière d'être ensemble ? Ce sont quelques-unes des grandes questions abordées par ce texte à la fois percutant et original, qui s'appuie sur des exemples tirés du cinéma burlesque (Buster Keaton, Chaplin) et se réfère aussi à de grands humoristes tel Raymond Devos.

la mondialisation
la mondialisation © Radio France

La condition urbaine : la ville à l'heure de la mondialisation Olivier MonginParu le 4 octobre 2007 Disponible, Broché 10,00 EUR Editeur Points, Paris

Résumé Un livre qui fait le point sur la réflexion contemporaine sur la ville et sur ce qu'il reste de l'expérience urbaine classique telle qu'elle est encore décrite par les artistes, les écrivains face à l'ère de la mégalopole. En rappelant les éléments distinctifs de l'expérience de la ville, l'auteur pose les fondements d'une réflexion contemporaine sur la condition urbaine.Avec la mondialisation, nous voilà projetés dans l'«après-ville», dans le «post-urbain». En Europe, nous étions habitués à voir la ville comme un espace circonscrit dans lequel se déroule une vie culturelle, sociale, politique rendant possible une intégration civique des individus... Nous voici maintenant confrontés d'un côté à des métropoles gigantesques et sans limites, et de l'autre au surgissement d'entités globales, en réseau, coupées de leur environnement. La reconfiguration en cours suscite l'inquiétude : allons-nous assister au déclin irrémédiable des valeurs urbaines qui ont accompagné l'histoire européenne ? La fragmentation et l'étalement chaotique vont-ils inéluctablement l'emporter ? Sommes-nous condamnés à regretter la polis grecque, la ville de la Renaissance, le Paris des Lumières, les grandes villes industrielles du XIXe siècle ?En rappelant les éléments distinctifs qui composent l'expérience urbaine, Olivier Mongin pose les fondements d'une réflexion d'aujourd'hui sur la condition urbaine. Nous vivons à une époque où l'information s'échange immatériellement selon des flux plutôt que dans des lieux : comment, dans ces conditions, refonder des lieux urbains accordés à notre temps ?

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.