"... En plus de ses 527 races de pinard et de fromage, notre fier Hexagone possède une spécialité dont personne ne parle, parce que ses exportations ne font rien pour redresser la balance commerciale : la bise. Ces Hexagonois qui s’embrassent à tout bout de champ, les uns les autres, les uns les unes, les unes les unes, et même les uns les uns, c’est un des trucs qui épatent le plus l’estranger en visite. T’as remarqué ? Il y comprend rien, l’estranger.

Tiens, introduis un British fraîchement émoulu de sa patrie dans une pièce remplie d’inconnus français. Deux fois sur trois, il se met à les embrasser tous, histoire de se conduire comme les indigènes, croit-il. Erreur : en fait, les bises, c’est suuuper-réglementé.

Tandis que notre camarade rosbif accomplit moult efforts contre sa nature pour embrasser passionnément ton patron (voisin de palier, plombier, etc., biffer la mention inutile), que tu viens de lui présenter, toi, ben, tu ne sais plus où te mettre. Le patron (voisin, plombier…) non plus. Pourquoi ? Parce que ÇA NE SE FAIT PAS. ..."

Muriel Gilbert

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.