Bonjour habitant du siècle numéro vingt et un !

Le secrétariat de France Inter croule sous les missives d’auditrices et teurs qui s’interrogent sur l’origine de la sagesse ancestralo-remarquable de ta serviteuse matutinale du lundi, habitant du siècle numéro vingt et un. Et comme on les comprend. Il nous faut savoir, supplient-ils en substance, d’où cette étoile de discernement tire sa finesse d’analyse mâtinée de zénitude céleste. Ainsi que son assourdissante modestie.

Soit.

Eh ben, tu le croiras si tu veux mais je suis ceinture noire de yoga. Depuis ma plus tendre enfance ou presque, je pratique le yoga. Le yoga, c’est la sérénité. Et la souplesse. Sache ainsi que je suis capable de me ronger les ongles de pieds, si je veux. Je veux pas. Il n’en reste pas moins que, sur une île déserte, ça peut servir.

Mouche
Mouche © KoS - Wikipédia

Qu’est-ce donc que le yoga ? Si tu veux savoir, faut essayer. Il circule un tas d’idées préconçues sur le yoga et la plupart sont fausses. On s’épate de certaines postures spectaculaires qui parfois sont très faciles. En revanche, d’autres, qui n’ont l’air de rien du tout, sont ultra-indigestes.

Mets-toi à genoux, fessier reposant sur les talons, tu descends le buste jusqu’à ce qu’il soit en contact avec les cuisses, bras étirés vers l’avant, bout des doigts au sol, front au sol. C’est tout simple, limite reposant. Et maintenant, soulève juste les bras tendus de 1 cm ou 2. Attention, les fesses ne quittent pas les talons. Ça a l’air facile, hein ? Essaie !

Sache en tout cas, habitant du siècle numéro vingt et un, que la pratique du yoga exige avant tout une profonde concentration...

© Muriel Gilbert

Le Blog de Muriel Gilbert >

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.