Tanguy Pastureau a appris que Gérard Larcher avait fait 46 tests PCR, donc soit il est apeuré, ce que Tanguy comprend, soit il éprouve du plaisir par le biais de la pénétration nasale, ce que Tanguy ne comprend pas (mais il ne juge pas parce qu'il est sur France Inter, donc très ouvert).

Je vais vous dire, j’aime de plus en plus Macron. C’est mon petit loulou, c’est normal, je l’ai vu grandir. Quand il est arrivé, il était tout timide, poli, avec son chti costume, on aurait dit l’arrière-arrière-petit neveu de Marek Halter le jour de sa bar-mitsvah, en train de se dire « si un jour j’ai autant de poils sur le torse que tonton en a dans le cou, je passerais sur National Geographic en tant qu’ours ». Mais là Macron s’est émancipé, je suis tellement fier, tous ces impôts que j’ai payés pour lui permettre de prendre sa place dans la société, ça a servi, c’est mon petit africain à parrainer chez l’UNICEF à moi, Macron. Ah, ça y est il a mûri, vendredi les médecins il leur a dit fuck, même Castex quand il a parlé, il s’attendait tellement pas à annoncer autre chose qu’un confinement qu’il paraissait perdu, on aurait dit Brigitte Bardot si elle s’était réveillée de sa sieste dans une boucherie halal. 95% des médecins disaient « il faut reconfiner », Macron a répondu « bonsoir non », et basta, si ça se trouve il a gagné à l’Euromillions et ça fait comme dans la pub avant, il va aller voir Delfraissy, président du Conseil Scientifique, et danser en slip devant lui en chantant au revoir, Président, au revoir. Et pardon, mais j’ai adoré voir les têtes des médecins à la télé ce week-end, si je devais résumer ça en un texto, ça ferait 80 smileys en train de chouiner. Ils ont perdu les piles de la télécommande, Macron est parti en live, c’est comme nous quand à Noël on a eu un drone à 1000 balles et qu’à la seconde 17 de vol il se crashe dans un gros goéland. Et c’est normal, au bout d’un an, le praticien, on a envie de l’envoyer paître, moi si j’étais suivi par un diététicien qui un repas sur 2 me colle des navets, le 300ème jour je lui enverrais un selfie depuis une baraque à frites avec de la mayo qui suinte par tous les pores de la peau. L’ouverture des chakras à la mode du Pas-de-Calais. Même le JDD a dû s’excuser, parce qu’il y a 8 jours ils avaient annoncé le confinement, mais Macron est devenu ingérable, il ne fait même plus ce que le JDD a calé pour lui, je pense qu’il s’est ouvert un Google Agenda personnel, avec un mot de passe impossible à cracker, que personne ne pense que lui peut l’utiliser, comme prendsmoiKarlMarx ou ganja69. Et il décide de son emploi du temps, « le 2, appeler Pfizer pour leur dire que s’ils ne livrent pas plein de doses, je lâche le préfet Lallement », etc. C’est un punk, il fait ce qu’il veut, il a la même vie que les cheveux de Polnareff en 77.

Alors, après, on sait que d’ici samedi ça sera fini, il se sera fait plaisir, ça aura été sa parenthèse Las Vegas Parano, Brigitte a dû foutre du Cointreau dans son Cacolac pour booster ses défenses immunitaires, lui a tenté d’éponger en bouffant des Petits Pimousses, mais rien à faire, en pleine crise de délirium, il s’est pris pour Bonaparte et s’est dit « c’est ouam qui décide ». Seulement les médecins sont tous contre lui, donc il va rentrer dans le rang. Moi quand j’ai un seul médecin en face de moi, même si je sais que j’ai juste une cystite, c’est pour ça que je hurle quand je fais pipi et pas parce que je déteste Villeroy et Boch, j’ai peur, alors Macron, qui se retrouve face à l’ensemble des médecins tous en blanc, comme le Ku Klux Klan si le mec chargé du bac à cagoules l’avait oublié chez lui, j’imagine qu’il ne doit pas être bien. Non mais tous les derniers mandats de Présidents ont été gâchés, Macron c’est le Covid, Sarkozy c’était la crise de 2008, Hollande c’était sa crise de la soixantaine, moi je serais Marine Le Pen, je me roulerais en boule dans l’arbre à chat de Fifi, mon mâle de type européen, et je dirais « non, j’y vais pas », avant de me lécher l’intégralité du corps. Et là vous avez l’image, et là je vous demande pardon.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Tanguy Pastureau © Radio France /
L'équipe
Thèmes associés