Edouard Philippe a le sens du timing, c’est un sagouin de compétition. Il a dégainé le 49.3 samedi en fin d’après-midi, pile quand on était à la Brioche Dorée pour le goûter, et en pleine crise de virus effrayant.

Ca a été compliqué de se détendre. Vendredi je me suis dit « tiens, je vais mater les César, voir quels films sont récompensés », les films, ce sont ces séries très brèves, un épisode, du travail de fainéant, qu’on regarde en compagnie d’inconnus qui bouffent du pop-corn en faisant des bruits de bouche. Ça donne envie d’annihiler la société entière, la plupart des gens qui se sont enrôlés chez Daech sortaient du Pathé, ce qui est fort pour des islamistes. Mais ah la la, la tension de la soirée, la grande famille du cinéma, elle est aussi pourrie que la nôtre quand on se retrouve le dimanche pour déjeuner. Tout le monde s’est chamaillé, avait un message à faire passer, manquait juste Philippe Martinez de la CGT avec un mégaphone et un intermittent qui lui passe la moustache au désinfectant, parce que là-dedans il y a les virus qu’on aura dans 3 ans, les deux gros vecteurs de contamination sont les poils de Martinez et le pangolin. Bref, les César, ça m’a stressé, j’ai éteint la télé et suis parti regarder sur le net ce qui se disait, mais ah la la, ça ne parlait que du coronavirus, ce virus qui a ses avantages, la tournée de M. Pokora est menacée, Maitre Gims au Zénith de Nantes c’est annulé, on a affaire au 1er virus mélomane, je pense que le Covid19 va finir par animer une spéciale Schubert sur Mezzo, la chaine de la musique classique, avec Roselyne Bachelot. Qu’on aurait dû garder à la santé, parce là on aurait tous 300 masques en stock et demain elle commencerait à vacciner les gens en disant « pardon pour le retard, je m’en veux, j’ai été vilaine, fouettez-moi avec les 30000 seringues que j’ai dans la Twingo ». Mais le coronavirus, c’est anxiogène, ça donne envie de se calfeutrer chez soi en bouffant des Palmito, donc pour moi, le coronavirus, ça ressemble un peu à la vie tout court. 

Les César ça m’a plombé, internet ça m’a fait peur, alors j’ai cherché à me détendre, et quand je veux faire ça, je pense à Édouard Philippe, le gusse à l’allure de bonze thaï trop grand. Il est posé, calme, sa barbe est noire avec des taches blanches, ça rappelle la noiraude, un dessin animé de mon enfance, ça m’apaise. Essayez, ça marche, pour vous détresser, pensez à Philippe ou, pour vous endormir, à Jean-Michel Blanquer, qui est moins passionnant que la recette de la vinaigrette. Lui-même pour s’endormir pense à lui, quand il pionce sur le canapé, sa femme lui dit « mais Jean-Mi, ne sois pas si égocentrique, pense un peu aux autres ». Et là je me dis « tiens, Edouard Philippe, justement, que devient-il ? », je mets France Info, et là, qu’ouïs-je, que le 1er ministre sort son 49.3. D’instinct, je me dis « ah oui, quand même, 49.3 hmm, le salaud, il a dû camper un été à côté de la centrale de Fessenheim en pleine fuite, ça a modifié son corps », comme Hulk mais en rose. Puis je réfléchis, et là, 49.3, je me dis « mais bébé, rappelle-toi, c’est ce dispositif qui permet de dire « allez vous faire fiche » aux députés mais en parlant en chiffres, parce que c’est moins vulgaire. C’est un code, comme 666 signifie « ta mère la chèvre va se faire égorger par Belzébuth à l’arrière de la salle de concert d’Alice Cooper ». Si ça se trouve, Laurent Romejko, depuis 28 ans qu’il fait les Chiffres et les Lettres, quand il dit « bravo, René, 1037 x 42 -5600 font en effet 37 954, vous n’allez pas repartir dans le Limousin les mains vides puisque vous gagnez un sac banane », et bien en fait il clashe copieusement le gagnant. Donc 49.3, c’est un peu comme une insulte, Edouard Philippe c’est Booba.

Mais le monde est déjà tellement violent, tous les 2 jours il y a une tempête, la dernière, hier, s’appelait Léon, elle avait le nom d’un enfant de bobo, cette tempête dans 18 ans votera Anne Hidalgo. En plus de ça, il y a les virus Fanny Ruwet qui chez nous le mardi fait pleurer les invités, plus personne ne veut venir le mardi, demain on a François Fillon et Tex, les deux seuls qui étaient OK. Donc s’il y a un endroit où on peut discuter, dialoguer, écouter l’autre, regarder Jean-Luc Mélenchon hurler, ce qui permet à son dentiste de repérer une carie, il se met sur La Chaine Parlementaire et lui envoie un devis ensuite, c’est l’Assemblée. On s’en fout, que ça prenne des jours et des jours à décortiquer les amendements, personne n’a dit que député on s’éclatait, pourquoi George Michael a fondé le groupe Wham ? Parce qu’en tant que député, il n’aurait pas pu trainer en micro-short en sirotant des cocktails à l’ananas. Donc arrêtez de chouiner, les gusses, et bossez, il y a quoi de plus urgent ? Le coronavirus, on voit bien que c’est cuit, les personnels hospitaliers sont confinés, on renvoie les gens chez eux, forcément, on a détricoté l’hôpital, mais moi si je pouvais choisir où allaient mes impôts, je dirais « donnez tout à l’hôpital, les gars, déjà pour mon appendicite il m’a fallu une cellule psychologique, mettez-nous 18 médecins par tête, et rien pour l’armée, si vous voulez faire peur à Poutine avec 3 ogives, de toutes façons, c’est foutu, on a lui a déjà envoyé Zaz, il n’a pas bronché ».

Bref, le 49.3, c’est absurde, on se passe du vote des députés, donc revendez-les sur le Bon Coin s’ils ne servent plus. En plus ça renforce l’idée qu’on a affaire à un système autoritaire, Edouard Philippe lui-même dénonçait le principe du 49.3 quand Valls l’avait utilisé et il n’y a pas si longtemps, en 2016, ça fait 4 ans, on ne change pas trop en 4 ans, normalement, à part quand on est ado, où on a tout qui double de volume, avec une voix atroce. On crie « maman, c’est quoi ces oreilles ? », et en face on voit sa mère avec un Opinel qui dit « je vais te faire la peau, Théo, autant à 4 ans t’étais beau mais là tu vas plus du tout avec mon canapé Roche Bobois à 5000 euros ». Alors les partisans du 49.3 disent que Michel Rocard l’avait utilisé 28 fois entre 81 et 95, bah oui, mais le monde a changé, on ne s’épile plus en triangle et les gens n’écoutent plus La Voix du Mellow de Mellowman. On veut plus de démocratie en 2020. Et plus de 49.3. En tous cas, moi. Je sais pas vous. Désormais, quand je pense à Edouard Philippe, ça ne m’apaise plus. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.