Fin des gadgets en plastique chez Picsou Magazine. Picsou se met à l’écologie, plus de jouets en plastique pour enfants fabriqués en Asie par d’autres enfants, alors que c’était le moyen de faire communiquer les enfants du monde entier, c’est dommage. Mais c’est bon pour la planète.

Le monde est en perpétuel changement, c’est un cycle sans fin, tous les 5 ans, il y a un nouveau président, que les gens adulent 7 minutes avant de souhaiter sa mort pendant 4 ans, 364 jours, 23 heures et 53 minutes. 

Chaque année, une nouvelle Miss France remplace l’ancienne, alors que la plupart du temps, elle fonctionne encore. Tout change, à part Daniel Morin, qui de saison en saison, est présent sur la grille de France Inter, où il mourra en 2060 à 6h59 et 59 secondes, suite à quoi Kevin Demorand, le fils de Nicolas Demorand, qui aura pris sa place, dira à propos de Daniel « son professionnalisme l’aura poussé à décéder pile à l’heure ». Libération, le lendemain, titrera « fin de la gauche française, RIP Daniel Morin, l’homme aux 730 000 chroniques », il se sera montré tellement productif qu’en 2024, le président Xi-Jinping l’aura naturalisé chinois. Mais à part Daniel et Bouteflika, tout bouge. 

Et même, Picsou Magazine, l’une des institutions de la presse en France, avec Télé Z et Entrevue, c’était rassurant, quel que soit le numéro acheté, il y avait une BD où Donald se mettait en colère, c’est Jean-Luc Mélenchon mais sans slip, on trouvait aussi le courrier des lecteurs, où des psys répondaient à des enfants qui écrivaient « à la fête foraine, j’ai tiré la queue du Mickey, et ça m’a plu au point que mon père, au cri de « dans la famille on n’est pas comme ça », m’a inscrit au club de tir sous le pseudo de Chuck Norris », et il y avait un gadget d’offert. Le gadget, c’était le petit plus, comme quand à la boulangerie le pain au chocolat a 3 barres au lieu de 2, ou qu’au club coquin M. Sanchez, le pharmacien, a un 3ème téton à titiller. 

Depuis 1972, le gadget de Picsou Magazine existait, moi je suis de 74, il est apparu avant moi, pour vous dire l’ancienneté du truc. En cadeau, il y a tout eu, en avril 72, était offert le sou fétiche de l’oncle Picsou, moi mes parents étaient communistes, donc à la place pendant 8 ans, j’ai eu des éléments du petit kolkhoze Pif Gadget à monter, à la fin, en 84, il y avait une mini-potence à placer au centre de la ferme pour pendre un personnage ayant les traits de Ronald Reagan, l’enfant devait crier « à mort l’impérialisme », c’était mignon. 

En 82 comme gadget, il y a eu les cartes Mémofoot, des autocollants des bleus de l’époque, Giresse, Rocheteau, Lacombe, que des blancs à moustaches coiffé avec un sécateur à haies et qui ont œuvré 30 ans avant que le milieu dégorge de brozouf. C’est aussi nul que d’être arrivé dans le rap en 85. Il y a eu le ventilo-casquette, une casquette avec une hélice au-dessus pour faire du vent, c’est le même concept que François de Rugy, qui fait autant de vent aujourd’hui, mais avec plus de résultats. 

Et en 91, ils ont sorti l’aileron de requin en mousse, vous nagiez sous l’eau avec l’aileron qui dépasse, les gens paniquaient, générant un mouvement de foule qui faisait 47 morts, et donc vous planquiez l’aileron dans un bateau avant de revenir sur le bord en sifflant l’air de rien. Vous l’aurez compris, le gadget de Picsou, c’est quelque chose qu’on a toujours eu, et qu’on offre à nos enfants en se disant qu’il n’y a pas de raison qu’eux n’aient pas l’air con à leur tour avec le ventilo-casquette. Mais ça aussi, c’est fini, on l’a appris lundi, à Disneyland, la mascotte de Pluto est sortie de la parade afin de s’isoler pour pleurer, le gadget est supprimé.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.