On est d'accord que les dominos, c'est nul ? Eh bien pourtant, il va bientôt y avoir deux émissions télé de dominos !

Je ne sais pas si vous aimez la télé, les uns et les autres, Nagui je ne pense pas, parce que j’imagine que ça vous rappelle le boulot. C’est comme moi, le week-end, je refuse de parler dans un micro, une fois, en karaoké, sur du Sardou, les lacs du Connemara, j’ai juste fait « les lacs », et je n’ai pas pu continuer, tout le monde a cru que j’étais nul en géo. Deux-trois personnes murmuraient « c’est France Inter, ça l’a contaminé, il n’arrive plus à chanter Sardou, foutez-lui du Jean Ferrat, à cet islamo-gauchiste de collabo de journalope des merdias ». 

Moi, la télé, j’aime plus, je regarde quoi, le journal de Leïla en mangeant, c’est pour ça, ça me fait toujours bizarre d’être face à elle et de ne pas avoir de gratin dauphinois. Et d’être autrement qu’en slip, d’ailleurs. Taratata, souvent, surtout s’il y a Clara Luciani parce que j’adore sa frange. Dans un monde de chaos, cette frange est le seul élément stable, et bien droit, ça rassure, parce qu’avec l’âge, de droit on a plus grand-chose. De plus droit que la frange de Clara Luciani, il y a juste la frontière entre la Mauritanie et le Mali qui a été tracée à la règle, la différence, c’est que dans les cheveux de Clara Luciani il n’y a pas de fennecs, ou alors c’est qu’elle a vraiment arrêté les shampoings. 

Tout ça pour vous dire que la télé de 2021, je trouve qu’on s’ennuie, "la Grande Librairie", c’est bien mais on pionce, "TPMP" c’est bien mais trop bruyant, tout le monde hurle là-dedans, Gilles Verdez parfois en crache ses dents, il veut les récupérer, on lui dit « non non, ça ce sont celles de Loana ». "Prodiges" sur la 2, c’est bien, mais ça manque de death metal, on est là à mater des gamins bien coiffés en chemisette qui à 4 ans font tout Schubert avec un seul doigt et on se dit « pourquoi j’ai pas les mêmes, les miens ils bouffent leurs crottes de nez, ils collectionnent les Pokemon ». C’est vrai, on ne paye pas la redevance pour se faire humilier. Et "Échappées Belles", ah ça, c’est une émission d’enfoirés, ces 4 cons qui nous narguent, un an ½ qu’on ne peut pas sortir de France, et eux ils parcourent la planète, « oui, là, je suis à la lisière de la forêt amazonienne, grâce aux efforts du président Bolsonaro, il en reste 2m2, on peut même pas y foutre une cage à poules, regardez », et là en arrière-plan on voit un anaconda qui s’approche parfois et on crie « vas-y, bouffe-le, on s’en fout, moi je suis coincé à Blois, y’a pas de raison ». 

Bref, je déteste la télé, parce qu’elle n’est plus inventive, là-haut dans les chaines on a remplacé les créatifs par des comptables, et ça se sent. Exemple, les dominos, tout le monde est d’accord pour dire que les dominos, on s’en fout, jamais un enfant ne dira « papa, pitié, une dernière partie de dominos avant d’aller dormir », les enfants de 2021, ils envoient des injures racistes sur Twitter à des gens qu’ils ne connaissent pas, enfin, des choses normales. Je hais les dominos, vous allez chez une fille, vous trouvez chez elles des dominos, vous pouvez être sûr qu’elle va être chiante, du genre, pour le mariage, à donner des noms de fleurs aux différentes tables, « oui toi tu es myosotis », c’est atroce, on serait pas mieux, pour changer, avec des tables qui portent des noms de MST, on dirait « ah tonton, tu as la chlamydia », et là il répondrait « ah bah dans ce cas, mamie aussi, faut la prévenir ». Et même le jeu consistant à faire tenir debout des dominos avant d’en pousser un et que tout s’écroule, quel est le but, à part rappeler la carrière de Gilbert Rozon ? Et bah pourtant les chaînes de télé se battent pour lancer leurs concours de dominos. 

Le 24 juin, M6 fait Domino Challenge, animée par Stéphane Rotenberg, c’est le mec qui avant refilait des roses au Bachelor pour qu’à son tour il les donne aux filles qui dans la semaine avaient accepté de le faire par devant et par derrière, Rotenberg avait la même fonction que le marché aux fleurs de Rungis par rapport aux pakistanais qui se farcissent les terrasses de resto. Rotenberg sera accompagné d’Issa Doumbia, un monsieur toujours de bonne humeur, si aux infos on annonce la fin du monde, une météorite qui se crashe sur nous ou une date de sortie avancée pour l’album d’Amel Bent, Vitaa et Camelia Jordania, il sera encore en train de danser avec un immense sourire. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés