Lors des manifestations du 1er Mai, 1200 black blocs ont semé le trouble, et cet événement a mis la politique en émoi. Tanguy Pastureau nous explique ce qu'il s'est passé.

Cela fait deux jours que la classe politique est en effervescence. Depuis que le 1er mai, alors qu'on s'attendait à voir débouler Philippe Martinez + d'autres syndicalistes poilus et les anciens de 68 à la cool avec chacun 4 merguez, 1200 black blocs se sont invités au défilé et ont tout pété. 

Les black blocs, ce sont des gens jeunes, qui s'habillent tout en noir, comme Lagerfeld mais sans le brozouf. Ils sont bons en travaux manuels : un peu d'essence, une bouteille de Cristaline, un Tampax, ils font une bombe H. L'Iran à côté c'est Oui-Oui. Et ils portent des cagoules. Ils sont donc énervés.

Je les comprends, moi en CE1 l'hiver on m’obligeait à en mettre une, et ben j'en voulais énormément à ma mère. Et quand le black bloc est énervé, il casse, par défaut. Il devait plus y avoir de place au yoga, il n'a pas pensé à écouter un album de Air, ni à surfer sur XHamster.com afin d'évacuer son énergie sexuelle, donc il défonce tout, sans distinction. 

Mardi, ils ont détruit un McDo, mais aussi une auto-école. Or, dans 4 jours, le Mc Do il rouvrira, avec le clown Ronald qui dira aux gosses : "Continuez à bouffer ça, la vie d'adulte c'est nul. Grâce à moi, vous allez mourir à 11 ans, youpi ! ". Mais l'artisan qui ouvre sa structure, niveau assurance, ça va être plus long. Il va falloir qu'il prenne de la DHEA parce que le temps de se sortir du bordel administratif, il aura la tête du Père Fourras. Les types pourraient choisir et se dire Mc Do, c'est le symbole du capitalisme mondialisé et de la frite molle, on l'éclate. Par contre le Balto qui écoule par jour 4 morpions, soit moins que Rocco à la grande époque, on le laisse. 

On peut donc l'affirmer, les black blocs sont d'immondes connards terminés au pipi, qui se font peur en lançant 3 pavés, pendant que leurs potes filment la Révolution à l'iPhone 10 avant de mettre les vidéos sur Youtube. Pour l'instant, les grands gagnants de mai 2018, c'est Apple, les géants du web et BFM-TV, parce qu'un magasin qui brûle, ça rend mieux à l'image que Philippe Martinez. Pour faire plus fort, il faudrait qu'au méchoui de la CGT il prenne la place du cochon sur la broche et là il ferait peut-être le buzz.

Donc dès mardi soir, tous les regards se tournent vers Gérard Collomb, parce qu'en théorie, quand on voit 1200 types débouler en noir, on se doute un peu que ce ne sont pas des gens qui détestent Saint-Trop au point de faire une manif en réaction aux soirées blanches, on agit. Or là les forces de l'ordre ont attendu, alors que les black blocs avaient des banderoles avec marqué "On va guillotiner les 1er de cordée". 

Si en 1793 les sans-culottes avaient été aussi cash avec Louis 16, l'autre aurait dit à Marie-Antoinette "ça te dirait de partir à Varennes un peu plus tôt, on pose nos RTT, de toute façon c'est moi qui les valide, allez viens poupoule". Ca n'a pas toujours été autant le boxon, il y a eu une manif en 2016 où les black blocs avaient été filtrés et virés, et 2016, c'était Hollande, qui n'a pas été le plus dur des chefs d'état, il était moins stressé que le dalaï-lama s'il avait fumé tout le shit qui tourne à Sevran.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.