Tanguy, vous avez de la sympathie pour les véganes.

Oui, parce que ces gens se battent pour les animaux, et c'est important les bêtes, sans Flipper le dauphin, la série ça aurait juste été deux couillons de gosses en train de se baigner en Floride, à part Marc Dutroux qui à l'époque aurait crié devant sa télé "enlevez vos slips, faites-les tomber, c'est une plage nudiste", ça n'aurait eu aucun intérêt. 

Sans les animaux, Bernard Montiel n'aurait pas fait cette carrière, moi je le regardais à la télé à cause de son chien, qui lui a révolutionné le PAF, il se léchait en direct, vous, Nagui, jamais n'avez fait ça, et c'est pas maintenant qu'à cause de l'âge vous allez perdre en souplesse que ça va se produire. Sans les animaux, qui consolerait Macron en lui léchant la main maintenant qu'il a tout le monde contre lui ?

Bon ok, Castaner, mais avec sa barbe de 3 jours, ça gratte, on a l'impression de se faire suçoter par un hérisson, heureusement que Nemo est là, parce que lui est aussi doux qu'un vagin dans un club à Pattaya. 

Bref, les animaux sont supers et les véganes les défendent, ils ne les mangent pas, n'utilisent pas de cuir, pour eux une soirée donjon c'est 3-4 personnes qui se jettent des abricots à la gueule en hurlant "t'aimes ça, hein", et puis ce sont des gens qui sont en avance, parce qu'à cause du désastre écologique mondial, la bidoche, d'ici 20 ans, c'est fini, et avec elle l'expression "je m'en bats les steaks", qui sera remplacé par "je m'en tamponne les lamelles de tofu à l'ail des ours".

Donc dans l'absolu, tout le monde devrait être végan, et ceux-ci devraient dégager le même capital sympathie que Paul Pogba quand il se rend au Mondial de la Coiffure. 

Mais la France est un pays de viandards, on bouffe du cochon, de la truie, du porcelet, toute la famille, parfois il y en a qui dans l'abattoir se met à crier "je vous jure j'ai rien à voir avec ces gens", mais comme il s'exprime en cochon, on ne comprend rien, c'est guttural, ça ressemble à de l'allemand, mais avec plus d'harmonie. 

Quant aux vegans, qui savent que convaincre des gens qui déjà tout bébé tournaient au pâté va pas être évident, ils devraient être crédibles, faire des propositions raisonnées, faire en sorte que le grand public ne se dise pas "ce sont des tarés, on va les mener à l'HP avec le dernier fan de Florian Philippot". 

Et pourtant, en Dordogne la semaine dernière, PETA, l'association dont le nom sonne 10 fois mieux dans le monde anglophone que chez nous, a demandé au maire d'Issigeac, un petit village, de changer le nom d'une rue, la rue de la Saucisse, juste parce qu'elle rappelle la souffrance animale, les mêmes vont demander à l'actrice Anne Brochet de se rebaptiser Mme Boulgour à cause de la pêche. 

Et c'est une connerie, parce que moi qui ne boulote pas de viande, c'est pas parce que je passe rue de la Saucisse que je vais avoir envie d'une saucisse, sinon à chaque rue Victor Hugo je me mettrais à lire les Contemplations, et je harcèlerais Anne Hidalgo pour qu'elle créé une rue Guillaume Musso afin que je puisse me vider le ciboulot. "Faites une place Maitre Gims", que je lui dirais, "parce que vos rues Mozart, clairement, j'ai pas le niveau". 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.