Brigitte Macron a fait un petit séjour en Egypte et ses chaussures ont attirées presque tout l'attention...

Ce week-end, une polémique a éclaté à propos de Brigitte Macron, cette dame en jean slim qui s'ennuie dans son F280, tandis que son mari passe sa life à raconter à des français dans des réunions à quel point il est grand et a raison, le grand débat national, pour lui, c'est une masturbation mais habillée. 

Donc Brigitte a une vie pourrie, elle attend 2022 pour retrouver son existence d'avant, les petits week-ends au Touquet à mater le boule présidentiel pendant que Macron joue au tennis en short, ou avant 2022 si Mélenchon, Marine Le Pen et Eric Drouet font la courte échelle à Fly Rider, qui alors s'installera à l'Elysée, un chef de l'état qui a l'air d'un skateur s'étant mangé trop de fois la rampe du skate-park, ce serait con mais moderne. 

Mais parfois, il arrive que Brigitte ait le droit de sortir de sa prison dorée qui pue le vieux, et accompagne le chef d'état à l'étranger, c'est une tradition, les autochtones sont en couple, ils veulent un couple, c'est comme au Cap d'Agde sauf qu'à aucun moment quelqu'un s'écrie "allez les filles, toutes sur papi René, il a pas fait 500 bornes depuis Mont-de-Marsan pour tricoter des capotes en laine". 

Il y a 10 jours, Emmanuel et Brigitte, nos Tic et Tac du quinquennat planté, sont donc partis ensemble en Egypte, riant pays où on part en tôle si on est athée ou si on est gay ayant à sa tête un despote même pas éclairé, le général Al-Sissi, lequel reçoit avec sa femme, Macron n'avait pas le choix, il s'est dit "si je viens seul, je vais tenir la chandelle pendant que Ramsès 4 papouille sa chérie, merci". Sur place, tout se passe bien, Al-Sissi dit à Macron "tiens, vieux, t'as le bonjour de Benalla, il était là il y a 15 jours, j'ai pas compris, il vendait des passeports dans le souk du Caire", et le pouvoir traine les Macron à Abou Simbel, un site de l'Egypte antique en ruine parce que les mecs n'ont pas Damidot. 

Brigitte et Emmanuel se baladent, ils ont avec eux Jack Lang, qui a bien connu Nefertiti et Agamemnon, Macron en costard noir et souliers noirs, les fringues protocolaires, même s'il avait fait un hammam, il y serait allé comme ça, Brigitte en baskets, oui auditeur d'Inter vêtu de velours, tu trésailles mais on est en 2019, même la 1ère dame porte des sketbas, elle est cool et smooth, et encore un tas d'anglicismes moisis qui ne veulent rien dire. En France, on n'avait pas relevé, parce que le statut de 1ère dame n'existe pas, donc Brigitte on s'en tape, même si elle déboulait en Minnie sur la parade Disney en criant à un Rapetou "je t'ai reconnu, Patrick Balkany, où sont tes frères ?", on s'en ficherait comme Alain Souchon de la 1ère fois où il cassé son peigne en tentant de démêler son gros nœud de cheveux.

Seulement les anglais, ces gens perfides qui nous haïssent sauf l'été quand il s'agit de venir se murger sur nos plages et qui n'ont rien fait de bien à part inventer les Smiths, eux, sont fascinés par Brigitte. Le Daily Mail, un tabloïd, mot qu'on a créé parce que "journal de merde" est un terme trop grossier, a donc fait un article sur le look de Bribri en Egypte, en disant qu'elle est mal sapée, ce sont les types qui se farcissent Theresa May qui chaque matin fait un trou dans le napperon de sa tante afin de l'enfiler et s'en faire un petit haut, qui nous font la leçon en matière de stylisme. C'est aussi ridicule que quand Erdogan, le turc cintré, dénonce en chouinant à moitié la répression policière en France, après quoi il retourne à son barbecue cuire son steak d'opposant politique.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.