La médiatisation et la naturalisation de Mamoudou Gassama ont fait réagir des défenseurs ayant accompli d'autres actes de bravoure sans pour autant avoir pu obtenir leur régularisation, comme Aymen.

La semaine dernière, on a vu Mamoudou Gassama partout, au prétexte qu'il avait sauvé un enfant, qui maintenant va peut-être pourrir la tranquillité d'un wagon ID Zen en beuglant. C'est malin. On l'a vu sur BFM, LCI, dans TPMP, Quotidien. Il a juste refusé On n'est pas couché parce qu'il avait peur de croiser Christine Angot. Les passeurs, la traversée de la Méditerranée à 150 sur un rafiot, la police, le centre de rétention, ça passe, mais Christine Angot, des amis lui ont dit : "Mec, n'y va pas, elle a le mental à la fois d'Attila, de Martine Aubry et de Rintintin quand on lui tire la queue, elle va te briser. On raconte qu'elle est capable de dératiser une pièce juste en regardant les rats dans les yeux". 

Effrayé, il a dit : "Je vais donc pratiquer une activité moins dangereuse comme dompter un lion affamé déguisé en côtelette", puis est retourné dans l'anonymat. Or, l'anonymat, c'est dangereux, parce que tant que vous êtes dans la lumière : Macron vous reçoit, la préfecture vous fait votre titre de séjour en 10 minutes là où normalement il faut 24 ans. Vous recevez des messages de Tex disant "J'ai oublié mon coussin péteur fétiche dans mon bureau de France 2 au 7ème étage, peux-tu grimper le récupérer contre un recueil de 1000 blagues de uque ?", mais une fois sorti de la lumière, les mecs vous oublient. 

Exemple, en 2015, Aymen, un tunisien de 25 ans sans papiers, se balade avec 2 potes, à Fosses, dans le 95, il leur demande : "Qu'est-ce qu'on fait ?", mais à Fosses, il y a rien à faire, à part attendre la mort en sniffant de la colle. Quand soudain, ils entendent une dame hurler : "Au secours, mes enfants", depuis une maison en feu, comme l'est le pubis de Christophe Castaner quand il entend parler de Macron. 

Là, 90% des gens crieraient : "T'inquiète poupoule, j'appelle le 15, enfin le 17, ou le 16, oh, je connais plus le numéro des pompiers, c'est idiot, le trou, tant pis, au revoir". Mais Aymen et ses amis foncent dans la maison, montent à l'étage, sauvent les deux gosses, et s'en vont. La dame doit lancer un appel pour les retrouver. Moi si je passe l'aspi, je reste à attendre que ma femme me dise : "Purée, bébé, t'es exceptionnel, c'est énorme ce que t'as fait". Eux sauvent 2 enfants, ils se barrent. Donc on les retrouve, le maire les décore pour acte de bravoure. Vous retrouvez un chat perdu, en général, le maître vous file 500 euros, vous sauvez un enfant, un élu local vous file un kir pêche. Moi en cas d'incendie, je ne réagis que si j'entends un gros miaulement venant de la baraque.

...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.