Hier, Tanguy Pastureau est tombé sur un article disant que pour la première fois, un drone tueur avait chassé une cible humaine sans en avoir reçu l’ordre...

L’homme est une erreur de la nature. Autant le tapir est formidable, il est herbivore, comme Hugo Clément, il n’est en couple que le temps du coït, comme Hugo Clément, en tous cas si j’avais son physique c’est ce que je ferais, il a un nez en forme de trompe, comme le fils qu’Hugo Clément aurait pu avoir avec une déesse indienne, autant l’être humain n’a rien pour lui. A part Monica Bellucci depuis toujours et Albert Delègue en 93, l’humain est laid, c’est pour ça qu’il a inventé l’alcool, pour se donner le courage de procréer, avez-vous déjà vu un taureau s’enfiler des Spritz avec sa femelle, non. Ils le font à jeun, il fait "groumpf", elle répond "meeuh", ce qui signifie : « vas-y franco bébé, je kiffe l’amour vache ». 

Oui, j’ai vécu 25 ans à la campagne, je comprends les animaux de la ferme, je sais moi, que dans "L’Amour est dans le Pré", quand Karine Le Marchand fait un plateau avec un paysan, tous les moutons derrière font « ta gueule ». Même le Saint-Bernard ne tape pas dans son petit tonneau de rhum avant de retrouver la Sainte-Bernadette. 

Mais ce qui me désespère le plus chez l’humain, c’est son appétit pour la destruction. On a salopé la planète, il y a des tortues de mer qui ont plus de plastique en elles que les influenceuses à Dubaï. Là on sort du Covid, on aurait pu envisager un mode de vie différent, que dalle, la conso explose, 106% dans l’habillement, 165% dans l’horlogerie, il n’y a que 2-3 nudistes sans bras qui n’achètent rien. A noter que 90% des nudistes sans bras n’ont pas choisi d’être nudistes, un jour un copain a baissé leur slip, ils n’ont jamais pu le remettre, depuis ils vivent au Cap d’Agde et disent, l’air détaché : « non, c’est un choix de vie, ça permet d’être proche des éléments ». 

L’être humain aime détruire, y compris lui-même, regardez ce que Michel Houellebecq a fait à son corps, il est tout flasque, il ressemble à du fromage à raclette, quand il va à la montagne, il a une espérance de vie de 4 minutes. 3 minutes s’il croise une patate un peu entreprenante.

Mais ce qu’aime avant tout l’humain, c’est tuer d’autres humains, il y a les attentats, les guerres, même Louis 16, un paisible transformiste à perruque qui glandait dans le 7.8, on a fini par le découper. Vous allez me dire que je suis candide, le fils caché de John Lennon et de princesse Sarah, mais ne serait-il pas mieux de s’aimer au lieu de se battre ? 

Si Napoléon était arrivé face aux anglais avec un bouquet de fleurs et la ferme intention de leur refiler sa MST, il se serait fait des copains en Europe, et ça aurait permis de démarrer le programme Erasmus 200 ans plus tôt, il a fallu attendre 1987 pour se saouler à Lisbonne avec des allemands tout nus. Les guerres, c’est pathétique, et c’est toujours pour des motifs futiles, les Israéliens et palestiniens qui se disputent Jérusalem, moi je veux bien, mais c’est quoi, un vieux mur et une mosquée bling-bling avec le toit en or, on dirait la coque de portable de Bill Gates. 

Ces gens ne réalisent pas qu’à Marne-la-Vallée ville nouvelle ils pourraient avoir un pavillon neuf, avec un petit jardin et des super finitions ? Mais non, partout on se bat, on se déchire, j’en parlais avec Yves Calvi l’autre jour, au lit, je lui disais « tu vois, Vivi, cette compétition entre radios est mortifère, une soirée tapas, 7-8 shots de sangria-Red Bull-javel, et on finit amis comme brocolis », c’est la version végane de "copains comme cochons", je ne mange pas de viande. 

Elle a raison Miss Alsace, la guerre, c’est nul, on le sait, et pourtant on continue d’investir dans des technologies qui nous emmènent toujours plus loin dans l’horreur, au-dessus c’est la discographie du groupe Trois Cafés Gourmands.

Exemple hier, je suis tombé sur un article disant que pour la première fois un drone tueur a chassé une cible humaine sans en avoir reçu l’ordre, avec l’intelligence artificielle, les appareils deviennent autonomes, moi ce matin mon extracteur de jus de fruits a refusé de me faire mon jus d’orange, il m’a dit « je suis en pause, demande à la cafetière ». Ça s’est passé en Libye, en mars 2020, l’ONU a rendu public le rapport il y a seulement 4 jours, ces gens travaillent lentement, vous demandez une photocop à quelqu’un, il répond « oui, tout de suite », vous savez que vous avez le temps d’élever 3 enfants avant de l’avoir. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés