Tanguy Pastureau revient sur une affaire qui secoue le monde des médias : Olivier Chiabodo.

Plus personne ne connait Olivier Chiabodo. Et pourtant, Olivier Chiabodo a été toute ma jeunesse. Il y avait lui, les boutons d'acné et les caleçons larges. Avant le lancement du boxer moulant, on avait des caleçons qui remontaient quand on enfilait son pantalon, on pouvait mettre 2h10 à s'habiller, les gens disaient "t'as fait quoi, toi, ce matin ?", "moi, j'ai mis mon caleçon". Mais il y avait pas les réseaux sociaux, donc il fallait bien trouver un moyen de perdre son temps. Chiabodo a animé la Roue de la Fortune, qui était un jeu où quand il y avait marqué "Les isérables" avec une lettre manquante et la mention roman français, un candidat disait "écoutez, je vais prendre un B". Puis Intervilles, où il a été accusé de tricherie. Il indiquait avec les doigts à un participant le numéro de la bonne réponse d'un quizz, chose qui n'arrive que dans les pays riches, puisque ceux où il y a encore la lèpre, les gens n'ont pas assez de doigts pour faire ça, du coup, c'est moins esthétique mais on gagne en qualité de jeu. Cette affaire lui a coûté sa place, et là il porte plainte contre TF1 pour harcèlement moral, il est remonté comme un coucou suisse par un tennisman français. Du coup, il balance à la presse, il dit avoir assisté à des choses terribles, Jean-Pierre Foucault serait allé jusqu'à ponctionner la graisse d'une vachette afin de l'étaler sur sa face et bronzer plus vite. Et Chiabodo demande une protection policière, car, dit-il, il serait menacé de mort par Gérard Louvin, le producteur d'Intervilles de l'époque, qui a aussi fait l'Ile de la Tentation et Greg le Millionnaire, et qui donc attend son jugement par la Cour Pénale Internationale de la Haye pour crimes de guerre.

Chiabodo déclare au Parisien : "Louvin me disait de manière subtile, les camions roulent vite dans Paris, fais attention avec ton scooter". Si ça c'est subtile, une fille en mini-short qui frotte son boule sur un zouk love contre le pubis d'un béké excité, c'est une douce romance. Donc c'était il y a longtemps, puisque depuis Anne Hidalgo, les camions sont à l'arrêt dans Paris, donc pour se faire buter, il faut au minimum foutre une serviette de plage sur la voie et s'allonger avec un mojito, sous le regard étonné des ragondins qui construisent un barrage avec des cannettes vides sur la route. Là, Télé Star appelle Louvin, qui nie, forcément, il n'allait pas déclarer "oui, je vais le dessouder, je suis plus barré qu'Al Capone, je suis à deux doigts de me mettre au Vélib' comme un pouilleux de France 4 juste pour rouler sur cette enflure". Donc c'est parole contre parole, il y aura enquête, le chien de Télé Z va venir sniffer tout le monde et Thierry Moreau va trancher, mais bon, Chiabodo demande à être protégé par la police, ce n'est pas rien.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.