Brigitte Macron a une de vie de rêve depuis qu'elle est première dame de France. Hier, elle a pris sous son aile le panda du Zoo de Beauval.

Hier a été baptisé le bébé panda du zoo de Beauval. Un moment très fort, retransmis en direct par toutes les chaines info. Là, même si un djihadiste avait fait péter la Tour Eiffel, le rédac chef de BFM aurait dit :

On s’en tape, on suit le panda. 

14h hier, Brigitte Macron arrive au zoo de Beauval, en tant que marraine du panda. Elle a la vie de Chantal Goya. Marraine, ça veut dire que c’est elle qui sera chargée de son éducation en cas de décès des parents. Il aura sa chambre à l’Elysée et à sa puberté, elle lui filera un DVD National Geographic sur la reproduction des ours en lui disant, mon chéri, surtout pense à te protéger et à bien te recouvrir le bambou. 

Brigitte est donc dirigée vers l’enclos du bébé, escortée par des gorilles, logique dans un zoo. Le petit panda a 100 jours pile, soit 2 millions de moins que Régine. On peut donc le baptiser, car il est considéré comme étant hors de danger, sauf si son père s’assied sur lui, il va vivre. Le fils de Teddy Riner se retrouve dans la même situation. 14h12, le panda tente de choper Brigitte d’un coup de patte, celle-ci recule. Elle a des réflexes, ayant l’habitude de jouer à chat avec les ministres Darmanin et Griveaux, qui sont très jeunes, en âge panda, ils sont considérés comme des fœtus. Immédiatement, Daech revendique l’acte du bébé panda, le ministère de l’intérieur parle lui de l’œuvre d’un panda déséquilibré.

14h14, Brigitte Macron annonce le prénom du bébé, Yuan Meng. Une vraie connerie. Impossible pour lui de s’intégrer en France avec un nom pareil. Faudra pas s’étonner si dans 20 ans, on le retrouve à vendre des clopes à Belleville pour un demi-SMIC. Brigitte a choisi le blase en accord avec la 1ère dame de Chine. Elle l’a appelée, a dit :

Je voudrais l’appeler soit Farid pour la diversité, soit Jean-Marc en hommage à Jean-Marc Ayrault qui a l’énergie d’un panda anemié.

La 1ère dame de Chine a répondu :

J’t’arrête bébé, mon mari c’est un ouf, un gros tyran déguisé en communiste, donc c’est moi qui décide, ce sera Yuan Meng. 

En chinois, ça signifie réalisation d’un rêve, par exemple, si Macron fait baisser le chômage, on l’appelera Yuan Meng, du coup, Brigitte ne saura plus lequel faut laisser au zoo et lequel on peut emmener au Touquet pour un week-end sous la flotte. Ensuite elle a parlé. Son 1er discours officiel c’est pour un baptême de panda. Le prochain ce sera pour la circoncision d’une girafe ou le pot de départ à la retraite d’un gibbon, quand on lui demande, vous faites quoi dans la vie, elle répond :

Écoute je sais plus trop.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.