Tanguy nous parle ce matin de l'Arabie Saoudite qui développe sa technologie pour l'asservissement des femmes par les hommes

L'Arabie Saoudite, ça pourrait être un super-pays, parce qu'il y a tout, du soleil, qui tape très fort, en 7 secondes niveau teint vous passez d'Amélie Nothomb à Bernard Montiel, du pétrole, le 1er chihuahua qui creuse un trou dans le sol, ça gicle, le clebs se retrouve à 110 mètres au-dessus du sol, plus haut que Macron, et des déserts, si on s'y promène, on croise Benoit Hamon, en train de le traverser avec Rama Yade, seuls 2% des terres sont cultivables, ce qui fait que là-bas à l'Amour est dans le Pré, un seul paysan reçoit toutes les lettres de secrétaires citadines un peu cochonnes et il finit par imploser de désir à la lecture de la 3ème lettre, ensuite il faut gratter la Karine Le Marchand locale au papier de verre pour la ravoir. 

Donc l'Arabie Saoudite, sur le papier, c'est le rêve, sauf qu'à la tête de ce pays, il y a un prince, qui comme tous les princes, glande, ils ont eu le job sans rien faire juste parce qu'ils étaient le fils d'un autre prince, si tout le monde était prince, le site Viadeo n'existerait pas. Ce prince c'est MBS, Mohammed Ben Salmane, un ancien candidat de Top Chef qui a travaillé la blanquette mais sur une base de journaliste, Cyril Lignac avait goûté, il avait dit "excellent, qu'est-ce donc ?", on lui avait montré la photo du bestiau, il avait vomi. 

MBS est donc un assassin, il fait aux opposants politiques ce que les groupes de péruviens à flûte de pan font à la musique, il les annihile. Mais comme il a pondu 4 réformes en faveur des femmes, chez nous il est longtemps passé pour un type bien, les filles présentaient leur fiancé à leurs darons, elles disaient "papa, maman, c'est Damien", les parents en pleurs s'écriaient "oh flûte, poussin, on aurait préféré que tu te colles avec Ben Salmane, il est top, niveau gendre idéal il y a 1- Cyril Féraud 2- Nagui, mais il est trop vieux pour toi 3- MBS". 

MBS a donc autorisé les saoudiennes à conduire, assister aux matchs de foot, créer une boite et se produire en concert, c'est-à-dire que sur place on peut devenir une star de la pop, comme Beyoncé mais sans le jeté de bassin sinon c'est la tôle, mais on ne peut pas quitter le territoire. 

Chez nous, quand on est une femme, on a le droit de s'en aller, tout le monde se souvient du moment où on a refilé Ségolène Royal aux inuits, ils avaient pris ça pour une déclaration de guerre. Mais en Arabie Saoudite, toute femme est sous tutelle d'un homme, le mari, le père ou le frère, et s'ils sont tous clamsés, c'est l'arrière-petit-neveu de 6 ans ½ qui se met à beugler "tata, j'ai bien réfléchi, tes vacances à Dubaï, c'est non, à la place, tu vas rester là et me faire des frites tous les midis". Tout homme en Arabie Saoudite est supérieur aux femmes, on parle d'un coin du monde où Francis Heaulme vaut plus que Simone Veil. Et d'après le site Slate, le pouvoir, c'est-à-dire un groupe de gens constitué de Ben Salmane, Ben Salmane et Ben Salmane, a créé une appli pour smartphone permettant de fliquer les femmes.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.