Tanguy Pastureau explique ce matin les raisons de nos humeurs changeantes.

Daniel, vous n’avez pas l’air bien, je le vois au fait que vous faites la même tête que d’habitude. Vous êtes comme ça, bougon, un peu sauvage, avec vos poils drus vous ressemblez à un sanglier, si vous allez flaner en forêt de Chantilly, un chasseur va sûrement vous abattre et accrocher votre tête au-dessus de sa cheminée, à côté de celle d’un cerf. Quand on vous dit bonjour, vous répondez ouais ouais c’est ça, quand on vout demande ça va ?, vous répondez, qu’est-ce ça peut te foutre ?, vous dégagez la convivialité d’un sommet de la dernière chance entre israéliens et palestiniens si le traiteur qui faisait le buffet n’avait prévu que du salami. Parfois Marina, ici présente, me dit, d’abord j’adore votre travail, maître, mais deuxièmement, j’ai peur de Daniel Morin, la nuit je rêve qu’il vient jusqu’en Suisse pour me manger, je lui réponds, petite, t’inquiète, rien n’est irréversible, demain Jean-Luc Mélenchon peut devenir super-sympa, grâce à un mélange poppers-Cointreau-sirop Neocodion, Franck Ribéry est capable de s’élever intellectuellement, pour peu que sa femme lui ait offert pour Noël l’abécédaire de Petit Ours Brun, et donc Daniel est susceptible de s’ouvrir, tel une porte automatique de magasin mais en moins moderne et sans trace de doigts puisqu’il refuse qu’on le touche, ce qui explique qu’après 12 ans de France Inter il soit toujours payé 25% de moins que nous, il a la vie d’une femme. 

En effet, le fait que vous soyez ronchon, Daniel, dépend juste de ce que vous mangez, c’est ce que démontre une étude faite par des chercheurs américains, qui n’avaient rien d’autre à chercher, ni leurs clés, qui étaient dans la poche de leur blouson, ni l’amour, puisque tous les samedis soirs des prostituées, contre 50 dollars, leur retirent leur slip en disant, ah ouais d’accord, donc là c’est à moi de chercher. Donc ils ont observé des gens manger, qui des fruits, qui des burgers, qui ses crottes de nez pour ceux qui sont au feu rouge, et sont arrivés à cette conclusion : nous sommes ce que nous mangeons. Exemple, ceux qui consomment des fruits et légumes, riches en antioxydants, ont une humeur au beau fixe, exemple Kev Adams, qui enchaîne les navets et a la patate, c’est un acteur pot-au-feu. Et plus on vieillit, plus on a besoin d’antioxydants, au début c’est 5 fruits et légumes par jour, mais là Gérard Collomb en est à 130 par demi-heure, c’est-à-dire qu’on bouffe des légumes pour éviter un jour d’en devenir un.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.