Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a présenté hier les grandes lignes de la réforme sur l'audiovisuel. Tanguy Pastureau analyse.

Hier, la ministre de la culture, Madame Nyssen, a présenté la réforme de l'audiovisuel. Françoise Nyssen, c'est cette dame qui a le ciboulot rempli jusqu'à la gueule. Elle vient du monde de l'édition, donc la télé, elle l'a allumée une fois en 84, est tombée sur Sabatier interviewant Jeanne Mas, et effarée, a éteint le poste, avant de brandir entre elle et cet objet satanique un crucifix fait de 2 livres, un Modiano et un Kundera. 

Les médias, elle s'y connait donc à peu près autant que Jean-Luc Petitrenaud en chicken wings. En octobre, interviewée à Inter, pour parler de France Bleu, elle avait dit Radio Bleu, la station des vieux dans les années 80. Auditeurs qui depuis sont tous morts depuis, sauf Jean-Pierre Elkabach, qui est toujours vieux. C'est vous dire à quel point elle est larguée. 

Donc lui confier la réforme de l'audiovisuel, c'est comme de demander au boss de Monsanto s'il veut pas bosser sur le développement du bio. Mais bon, l'idée ici est juste de réaliser 500 millions d'économies sur 4 ans. Donc Macron, le cost-killer moite de la France qui se tripote le centre, aurait pu demander à Michel-Edouard Leclerc, le mec de chez Leclerc, ou Jacques Tati, le mec de chez Tati, de faire cette télé en promo, mais Nyssen lui a dit : "Cher monsieur, je hais la télé, on m'a parlé de l'existence de Patrick Sébastien, j'ai vomi 12 fois, dont une du sang, alors si vous me faites confiance, pour un euro par an, je fais filmer la couverture du Prix Renaudot et on passe ça H24 sur les 7 chaînes".

Mme Nyssen a donc dévoilé sa réforme, qui repose, a-t-elle dit, sur 5 piliers, comme l'islam. Chez F de souche, ils sont comme des fous, elle va investir 14 euros par pilier.

Pilier n°1 : plus de proximité. Ainsi Nagui, chaque jour, passera la nuit chez un téléspectateur différent, et devra lui faire l'amour. Si le téléspectateur fait un don, Nagui ayant enchainé la position 14, intitulée le peigne de Delahousse, et la 27, le sgeg de Tex, il devra tout reverser à France Télé. 

Pilier n°2 : plus de connaissance. Les énigmes du père Fourras cet été, ce sera niveau khâgne. Gilles Verdez, qui était dans le bateau, a plongé dans l'océan pour rejoindre la rive à la nage. 

Pilier n°3 : plus de numérique. Ça veut juste dire que France 4, la chaîne des kids, sera diffusée sur le net. Finis les 24 épisodes à la suite d' Une saison au zoo. En même temps, on avait vu toutes les bêtes. A filmer, il restait juste les poux de Michel Houellebecq et les vautours en train de tourner au-dessus de Johnny Depp. Puis Françoise Nyssen a voulu parler des deux derniers piliers, mais tout le monde pionçait, son style en tant qu'oratrice étant proche de celui de la tortue marine étouffée par une poche plastique.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.