La politique égyptienne se durcit de jour en jour, et à quelques semaines des élections, Tanguy Pastureau analyse la situation.

L'Egypte file un mauvais coton, et ça me coûte de le dire, puisque quand j'étais petit, j'étais fasciné par l'Egypte, j'adorais les pyramides, ces F60 mal gaulés, une galère à construire, l'ouvrier qui mettait la dernière pierre tout en haut, c'était forcément un gage, il a du perdre son bout de pain dans la fondue, les autres lui ont dit "tu montes".

J'aimais les pharaons, ces types momifiés qui ont gardé la même tête des siècles plus tard, Ramsès II, Toutankhamon, Jack Lang...

Et ils communiquaient en faisant de petits dessins, c'était les Ribéry de l'époque. En plus, ils aimaient les chats, comme chez nous les filles célibataires qui ont besoin de compagnie mais ne se voient pas sortir à 23h dans le froid pour balader un teckel incontinent, l'Egypte me faisait rêver. Malheureusement, ce pays, comme tant d'autres, est en train de partir en yeucou, comme disent les jeunes qui aiment la vulgarité mais ont peur que leurs parents comprennent ce qu'ils disent. Le gonze au pouvoir, le maréchal Al-Sissi, le seul qui donne l'impression d'insister rien que quand il dit son nom, a renversé les militaires, puis les islamistes, la politique pour lui, c'est une partie de bowling, sauf qu'il n'est pas obligé d'enfiler des chaussures bicolores qui puent la mort ! D'ailleurs, il n'est obligé de rien, puisque c'est un dictateur. 

Pour la présidentielle qui a lieu le 26 mars, il a fait arrêter ses adversaires, et a mis en face de lui Moussa Moustafa Moussa, qui soutenait jusqu'à présent la candidature d'Al-Sissi, c'est-à-dire lui-même. C'est comme si en 2022 Macron plaçait contre lui Brigitte pour le PS et son chien Nemo pour les Républicains. A part Bardot qui voterait Nemo et le boss de Vuitton Brigitte, il passerait à 99%. L'Egypte est donc un pays qui se durcit de jour en jour, c'est le Francky Vincent des pays, au point qu'une chanteuse de pop, Sherine Abdel Wahab, qui aurait dû s'appeler Zazie comme tout le monde parce que ça aurait plus simple, a été condamnée à 6 mois de prison pour avoir dénigré le Nil. Lors d'un concert, elle a plaisanté en disant que boire l'eau du Nil rendait malade, ça fait ça avec tous les fleuves, la Seine c'est pire, les rats ne s'y baignent même plus parce qu'ils trouvent l'eau impropre. Les plus téméraires y trempent juste une patte en criant "Hidalgo démission".

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.