J'adore, par habitude, tout ce qui existe depuis longtemps. Et figurez-vous qu’à Plus Belle la Vie ils ont tourné mi-janvier des épisodes qui passeront courant mars concernant un virus chinois. Ils l’ont vu arriver, ce sont des devins.

Bien sûr que je regarde Plus Belle la Vie, désolé Leïla, il fallait aller chez Trapenard, là-bas, il n’y a pas de gens comme moi. Plus Belle la Vie, c’est une saga incroyable, ça existe depuis 2004, il y a des maladies vénériennes qui sont moins vieilles que ça, pour un rendu visuel similaire. C’est vite tourné, les dialogues ne sont pas tops, les décors sont cheaps, mais on s’en fout, parce que ça passe à 20h25 en semaine et qu’on est claqué, donc on passe de TPMP, où Gilles Verdez hurle en crachant des postillons à la gueule de Castaldi, le coronavirus en fait est parti de là, au JT de Gilles Bouleau, le seul homme qui porte le nom de ce qu’il est en train de faire, c’est comme si Cédric Villani s’appelait Peur aux enfants, et on se termine le ciboulot sur Plus Belle la Vie. Et ce qui est fascinant dans Plus Belle la Vie, c’est que la série est le reflet de ce qui se passe dans l’actu. Comme thème ils ont eu la drogue, ce fléau terrible puisqu’à Paris il contraint les gens à aller jusqu’à Porte de la Chapelle, avec les bouchons, 16g de coke, il faut 4h, donc bien sûr, ensuite, pour rattraper le temps perdu, on ne doit plus dormir, donc on s’en met dans le nez, avec une paille en bambou, c’est bon pour la planète. Plus Belle la Vie a aussi parlé du mariage gay, très tôt ils ont eu des gays dans la série, alors que jusqu’à présent dans les fictions c’était suggéré mais pas montré, Tic et Tac dans leur arbre qui H24 ne parlent que de noisettes, c’étaient les 1ers héros queer. Quant aux Schtroumpfs, 100 bonshommes répartis dans 4 champignons, bonjour l’orgie, et aucun qui n’offre ne serait-ce qu’une Smartbox séjour aventure chez Gargamel à la Schtroumpfette en lui disant « en échange tu me montres tes seins », j’ai toujours trouvé ça très peu hétéro. Tintin, n’en parlons pas, cet éphèbe imberbe qui traîne avec un capitaine barbu engoncé dans un pull à la Jean-Paul Gaultier, hein, ça va. Aujourd’hui au moins, les héros des gosses sont asexués, l’âne Trotro on l’imagine peu à Mykonos, et pourtant c’est un âne. Autre sujet traité dans Plus Belle la Vie, les violences policières, donc là je pense qu’ils sont sur le thème du 49.3, ça se passe au Mistral, le bar, un client demande « Riton, il est à combien d’alcool ce pastis ? », l’autre répond « 49.3, et ça marche, parce qu’après t’es plus en état de dialoguer », bref, de l’actu.

Donc jusqu’à présent, Plus Belle la Vie s’adaptait à l’info, mais là, révolution, c’est le contraire qui se passe, France 3 c’est l’antre de Dieu. Le Parisien, le journal que seuls les cons cherchent à Cambrai, révèle que le 12 mars, Plus Belle la Vie prévoit un épisode sur un virus, épisode, accrochez-vous à ce que vous pouvez, votre slip, la table, le déambulateur d’Albert Algoud, épisode écrit il y a 6 mois et tourné mi-janvier. Et c’est ouf, comme disent les jeunes et les dyslexiques, parce que dans le scénar, il y a tout, les héros chopent un virus venant de Chine, ils sont mis en quarantaine, ils se saluent en se tapant le genou droit contre l’omoplate gauche, et c’est là qu’on regrette que Johnny Clegg soit décédé parce qu’avec sa souplesse, il aurait pu saluer de 40 façons différentes. Tout exactement comme le coronavirus, quand je pense que pour connaître l’avenir de notre relation, Nagui, j’ai refilé 3 de vos cheveux au mage Amadou, Paris 19ème, alors qu’il suffisait d’appeler l’équipe de Plus Belle la Vie.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo! 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.