Dans cette chronique, Tanguy Pastureau nous prévient qu'un décret autorisant le fisc à surveiller les réseaux sociaux vient de passer... Hop, une photo de Ferrari et c’est le contrôle fiscal !

Nous autres, les gens de gauche, donc surtout vous, n’en restons pas moins humains, et au moment de payer nos impôts, on fait la gueule. Ah, il faut nous voir tous dans le bureau échanger nos bons plans optimisation fiscale, c’est le seul moment où on vous écoute, Nagui. Quelle joie lit-on alors dans les yeux de Daniel Morin quand il nous dit, je cite : « j’ai planqué tous mes droits d’auteur sur 20 ans dans le jardin, j’ai été obligé d’acheter un terrain de 7 hectares pour ça », avant d’ajouter « dans le cul, Bruno Le Maire ». 

C’est normal, payer des impôts le principe est bon, seulement le pouvoir dilapide tout sans aucune morale, à chaque tournée de petits fours offerte par Macron à Al-Sissi, le tyran égyptien (l’autre), moi, j’ai mal à ma bourse. 

Autant je suis d’accord pour financer Gabriel Attal, parce qu’il est tout jeune, donc c’est comme si je donnais à l’UNICEF, autant filer du fric pour Jean Castex, qui s’habille chez Toto Soldes selon le principe des nems, c’est-à-dire qu’on le roule dans du tissu bas de gamme on découpe autour, je m’en passerais bien. 

Même la redevance, l’auditeur d’Inter devrait avoir la possibilité de choisir à qui il l’attribue, tout irait à Alexis Le Rossignol, parce qu’il porte des gilets que nous on utilise en tant que plumeau pour la poussière, alors c’est un positionnement marketing, en fait il vit à Gstaad, à côté du chalet de Roman Polanski, qui souvent lui demande « mais quel âge as-tu, mmhh ? ». Kurt Cobain de Nirvana aussi faisaient ça, il a vendu 30 millions de l’album "Nevermind", mais continuait à se saper avec le gilet à trous de Thérèse dans "le Père Noël est une Ordure". Quand il était sur scène, le public lui jetait des tickets resto en criant « courage, mec, tu vas t’en sortir, j’ai mis des tickets à 19 euros, si tu as trop, achète des chaussures à Zazie ! ».

C’est terrible les impôts parce que ça fait fuir les français, les influenceurs par exemple, ces gens qui n’ont pas de métier, sont tous partis à Dubaï, Nabilla et Thomas, Maeva des Marseillais, Jessica Thivenin, Jazz, on appelle ça la fuite du cerveau, parce qu’ils en ont un pour 12. Et amoché, en plus, même un hérisson trépané par la débroussailleuse de ton oncle peut tous les prendre à "Questions pour un Champion". Dubaï nous vole tous nos cons, le QI moyen là-bas en 2 ans est passé de 109 à 7 ½. Au resto, ils ont été obligés de faire des menus spéciaux avec que des images, ils ont essayé de mettre des numéros, comme les chinois, mais il n'y en a pas un qui connait les chiffres au-delà de quatre, les types se disaient « on a sorti 600 salades de chou-rouge ce soir, comment ça se fait ? », en fait c’est juste que c’était le plat n°2. 

Et pourquoi les influenceurs sont-ils à Dubaï, d’accord, parce qu’il n’y a pas de musée, la rentrée littéraire là-bas c’est le spectacle de Noël de Petit Ours Brun. Mais surtout parce qu’il n’y a pas d’impôt, zéro impôt sur le revenu, zéro sur les sociétés, Florent Pagny en train de planquer des pasteis dans sa barbichette à Lisbonne, à côté, c’est un petit joueur. L’exil fiscal pour les Nuls, on va lui offrir à son anniv’. 

Et puis à Dubaï quand on est influenceuse, on fait de belles photos sur Insta, un coucher de soleil, une petite liposuccion sauf du boule, ça a une autre tronche qu’être influenceuse dans la Somme, à se shooter sur une plage sous 4 degrés devant un phoque mort. Dubaï, c’est l’avenir, ils sont forts les arabes, nous sur du sable on est juste bons à glander sur une serviette en lisant Marc Lévy, eux, ils créent une ville, là-bas il y avait un pêcheur pour quatre millions de puces de mer, là, on a une mégapole. En plus, il y fait tellement chaud que l’influenceuse jamais ne se prend de fientes de pigeons, ils ne tiennent pas les pigeons, elle se prend des pigeons, déjà rôtis, avec les ficelles, qui tombent du ciel.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.