Tanguy revient sur la question du glyphosate qui agite l'Europe, les agriculteurs et les ONG. Même si Monsanto s'en fout comme de son premier herbicide.

La firme américaine Monsanto se retrouve au cœur d’une polémique. Monsanto, c’est le producteur du Roundup, l’herbicide qui est à la nature ce que Charles Manson a été à la bonne ambiance. Vous en mettez sur une mauvaise herbe, elle explose, si le loup dans les 3 petits cochons avait eu du Roundup, il en aurait foutu plein la maison de paille de Nif Nif au lieu de se faire lèche à souffler dessus et elle aurait fondu. Seul souci, comme tout ce qui détruit son environnement immédiat, bombe H, pipi de cycliste shooté à l’EPO, voix de chanteuse québécoise et blague de Tex, cet herbicide serait nuisible, car il contient du glyphosate, classée par le Centre International de Recherche sur le Cancer comme probablement cancérigène, probablement, c’est-à-dire que vous leur dites, bah alors c’est cancérigène ou pas, les mecs, il y a un chercheur qui répond, ben on sait pas trop, moi je dis ça l’est mais Jean-René lui dit ça l’est pas. Bref il y a un doute, et dans ce cas, normalement, on dit, oh bijou, je veux pas avoir un cancer, toi non plus, toi non plus, vous non plus, zou on interdit cette cochonnerie et va chez Naturalia acheter des poireaux dégueus avec de la terre et des vers mais qui sont bio. Parce que du glyphosate, il y en a plein les cultures, dans les champs il y a plus un être vivant, si une cocinnelle s’en sort, c’est que derrière elle est assez solide pour bouffer le chien de la ferme à côté. Et du glyphosate, il y en a dans les jardins publics, moi quand j’y joue au foot avec mon fils, je lui dis, Nagui, oui je l’ai rebaptisé du prénom de la personne que j’admire le plus, Nagui, surtout ne tombe pas dans l’herbe, et même, saute si tu peux, saute encore, vole, vole.

Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, il y a 15 jours avait annoncé la fin du glyphosate en France, lui non plus n’a pas envie de choper un truc, il a 51 ans, ça fait 6 mois qu’il est connu, il se dit, flûte, j’ai pas envie de crever avant d’avoir serré de la gueuse centriste dans toutes les foires au jambon. Seulement Matignon l’a recadré, et 4h plus tard il se contredisait lui-même, il se parle tout seul, il est autonome, c’est bien, et finalement il a dit qu’ils feraient un effort sur les pesticides, mais dire je vais faire un effort, moi j’ai promis ça toute ma scolarité, j’en ai pas foutu une rame.

...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.