Tanguy Pastureau maltraite l'info et s'attaque aux frotteurs du métro Bordelais !

Bordeaux est une ville agréable, on s'y balade le long de la Garonne, le corps empli jusqu'à la gueule de pinard, et on finit par chuter dans le fleuve puis s'y noyer, mais dans une convivialité que n'aurait pas renié Patrick Sébastien en pleine fiesta, lorsqu'il retire son slip à trompe et fait mine de bifler son neveu. On flâne place de la Bourse, sur le miroir d'eau, puis le miroir d'eau se déclenche et on se retrouve tout trempé par en-dessous, ce qui permet de postuler à la location d'une chambre en Ephad avec les autres fans d'Aznavour... 

Bref, à Bordeaux, on est heureux, sauf Alain Juppé qui en permanence dégage la joie de vivre du chasseur qui en creusant la terre dans la forêt pour débusquer un renard tombe sur le corps d'un scout mort. Le seul souci, c'est qu'à Bordeaux comme ailleurs, des hommes, ces êtres balourds infoutus de se dire que le fait qu'ils ont un pénis ne les contraint pas à forcément l'utiliser, on peut s'en servir en tant qu'élément décoratif, on achète bien des fausses têtes de cerf en carton, bon ben un pénis c'est pas plus moche, des hommes harcèlent des femmes. Ils les sifflent, les frottent, les insultent, ce sont des cons... Donc on devrait les mettre en ligne, embaucher Chuck Norris, le samouraï poilu fan de Trump, et lui dire "frérot, chacun de ces mecs est un électeur démocrate à moitié bobo qu'habite Brooklyn, tu sais quoi, chausse tes santiags en peau d'indien et tape-les entre les jambes", mais ce n'est pas tenable financièrement, puisqu'il faudrait payer l'avion aller-retour à Chuck Norris, et pas en low-cost, parce que si vous lui dites "monsieur, c'est 29 euros de supplément la coupelle de cacahouètes', il vous enfonce son gros orteil dans l'œil droit en hurlant banzaï.

Les transports en commun bordelais, le réseau TBM, ce qui ne signifie pas ce que vous pensez mais Transports Bordeaux Métropole, bande de pourceaux, a donc décidé à la place de coller des stickers dans les tramways, avec des pictogrammes barrés.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.