Sur les plateaux des chaines infos, la tension monte. Hier, Zineb et Julie, ont fait fort, l’une a dit que la police devait tirer à balles réelles sur les émeutiers, l’autre que quand on était une mère smicarde et qu’on divorçait, il ne fallait s’en prendre qu’à soi-même si on n’avait pas de blé...

La France devient folle. Oui, notre pays, qui a abrité les plus grands esprits, Hugo, Balzac, Pasteur, Vincent Bolloré, est devenu un vivier à cons, il y a moins de lumière là-dedans que dans la yourte de Christophe Maé à 22h. J’ai envie de faire comme dans le film « La Belle Époque », me retrouver en 74, mon année de naissance, où je pouvais passer la journée tranquille à me faire pipi dessus, phénomène que certains dans le public ici connaissent, pas parce qu’ils rient, les humoristes présents dans l’émission sont assez peu drôles, mais à cause de leur âge, en ce moment, on en perd un par mois, la nuit quand je regarde les étoiles, je vois nos auditeurs qui me sourient. 

Oui, la France est malade, divisée, elle a la haine, on sent que ça couve, certains fantasment sur une guerre civile qui se préparerait, une guerre civile, ah oui, et avec qui ? Il y a pas un mec dans ce pays foutu de mettre une couette dans une housse de couette, une table de chevet Ikéa à monter, tout le monde pleure, vraiment, vous allez prendre une arme, la manipuler de manière à tuer quelqu’un, pour attraper les sushis avec des baguettes, il vous a fallu 2 ans. Oui, la tension monte, alimentée par les chaines info, les réseaux sociaux, regardez Chanteloup-les-Vignes, un nom champêtre, on pense fête de village, sexe derrière l’église, alcool et bien-être, Chanteloup ça pourrait être un film avec Jean Reno qui combat des canidés en criant « meurs, fils de chien ».

Et l’autre soir, ça a brûlé, des types ont caillassé des flics, des pompiers, les pompiers, ces êtres exquis qui nous gonflent juste une fois par an avec leur calendrier moche. Et une structure de chapiteau a brûlé, où des enfants apprenaient les métiers du cirque, alors ça c’est bien, par contre, parce que le cirque est une impasse, on finit à jongler avec des quilles pour 1000 balles par mois, certains deviennent intermittent du spectacle, on a une barbe, on pue, on porte des fringues en lin, je dis aux jeunes devenez trader avant que le système s’effondre, il reste 4-5 milliards à choper avant l’avènement d’Alexis Corbière !

Donc Chanteloup brûle, alors que Canteloup lui est à un petit 37.6. Là on se dit « c’est grave, même le film le Joker c’est plus calme qu’une nuit à Chanteloup », ça sent le lâcher de psychopathes. Mais non, on a tellement l’habitude de ce chaos qu’Edouard Philippe, le grand brun avec 2 chaussures pareilles, en visite à Chanteloup, dit « nous avons affaire à une bande d’imbéciles », si les types avaient cramé la mairie, il aurait ajouté « sont vraiment méchants ». Le préfet, ¼ d’heure plus tard, dit « ce sont des crétins », ensuite la voiture de Oui-Oui est passée derrière lui avec à l’arrière des lapins en train de jouer la flûte. 

Pardon, mais brûler un chapiteau où des enfants viennent s’amuser, c’est un acte criminel, donc on fout les vilains en tôle et on en profite pour libérer Patrick Balkany parce qu’avec vos conneries, il va rater l’arbre de Noël de Levallois, or les seniors attendent leur cadeau de fin d’année, un Nissan Qashqai chacun + 200 000 euros de chèques Cadhoc. Et comme les gens au pouvoir ne disent pas les mots, ceux qui eux les disent sortent du lot, et on n’est pas sur des flèches, comme on dit dans la forêt de Sherwood. Hier sur C News, la chaine qui a fait plus parler d’elle en un mois que NRJ12 en 7 ans de Nabilla, Zineb El Rhazoui, ex de Charlie Hebdo, a dit « quand les policiers tombent dans un guet-apens, il faut qu’ils puissent tirer à balles réelles », alors que pardon, mais le dernier Céline Dion dans une enceinte connectée fait aussi bien l’affaire, les idiots et les malandrins ont d’un coup les oreilles qui saignent et se tirent pour chouiner chez leur mère.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.