Aujourd'hui Tanguy s'intéresse à notre reine... pardon, notre première dame Brigitte Macron. Une femme mystérieuse qui, comme son mari, a envoûté la France.

On parle beaucoup d’Emmanuel Macron mais peu de sa femme Brigitte. Oui, Brigitte Macron, c’est un mystère, un peu comme le monstre du Loch Ness, mais en moins visqueux. On la voit, à côté de son mari, toujours souriante. On a plus vu ses dents en 5 mois que celles de Michel Sardou depuis le début de sa carrière. Elle est classe, elle s’habille bien. Si tout le monde était comme ça, Cristina Cordula mettrait fin à ses jours en se coupant les veines avec une petite broche vintage hyper-tendance. Brigitte, c’est la femme que j’aurais voulu être. Élancée, avec une petite jupe pour vous faire saliver, Nagui, puisque mon physique actuel ne vous fait rien. C’est à croire que vous m’avez embauché pour mes qualités professionnelles, vous êtes malade. Si j’étais Brigitte Macron, je serais en plus propriétaire au Touquet d’une grosse villa de charme pour me reposer entre 2 chroniques trop vite oubliées, et regarder la pluie qui tombe sur les dunes du Touquet en me disant : Ah, vivement que je rentre à Paris. La France entière a succombé au charme de Brigitte, c’est la "Brigittemania". Quand le journal Elle l’a interviewé, il a pété son score de vente. La directrice s’est depuis installée à Dubaï, elle a embauché l’émir du coin en tant que domestique. Et là, c’est Point de Vue, le magazine des rois, des reines, et des fins de races qui s’accouplent entre eux et font des gosses avec 3 yeux, qui a obtenu les faveurs de Brigitte, notre Brigitte, déesse inaccessible, éthérée et vaporeuse, et pourtant si proche.

Et c’est normal, car en France, le président c’est un monarque. Quand il gagne, il va à l’Elysée, un F42 avec dorures d’époque et plancher qui grince. Tous les soirs, Stéphane Plaza se caresse devant la grille en murmurant : Mmh quelle belle hauteur sous plafond, hmm vivement que Mélenchon gagne qu’on vende ça à la découpe à des qataris pétés de blé. A titre de comparaison, en Norvège, le type qui accède au sommet de l’état, on lui dit : Voilà votre bureau, 4 m², chauffé de novembre à mars, z’avez un ordi, un téléphone, et pour votre vélo il y a un abri à la cave, anti-vol non fourni. Mais nous, on s’en veut d’avoir zigouillé Louis 16, le 21 janvier 1793. On s’est emporté. A l’époque, il y avait pas de Lexomyl pour se détendre, et depuis, notre loulou qu’on a voté pour lui, c’est notre roi, et sa femme notre reine, et on les aime.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.