Dans cette chronique, Tanguy Pastureau nous parle d'une mini-série documentaire consacrée à DSK qui sort aujourd'hui sur Netflix.

Je sais, vous avez eu peur, vous avez cru que j’étais mort. Et bien pas vraiment, j’étais certes absent la semaine dernière, mais j’étais sur un go fast Agadir-Cambrai en Audi A8, et vous savez ce que c’est Nagui, à 280 km/h, vous ne pouvez pas répondre aux textos, parce que c’est l’accident. D’où mon silence. 

Bon, Ok, c’est pas ça, la vérité est moins glamour, ma vie ne sera jamais interprétée à l’écran par Jason Statham, puisqu’en fait j’ai des calculs rénaux. Jusqu’à présent, en rénaux, je connaissais, Jean Reno, dont la différence avec le calcul est que si que vous avez Jean Reno dans le rein droit, c’est que votre relation a pris un sacré tournant. 

La phrase « tu vas et tu viens entre mes reins », si vous n’êtes pas branché EPS, c’est juste une phrase. Oui, des calculs rénaux, jusqu’à présent, j’imaginais que c’était un truc de vieux, je pense que la crise de goutte n’est pas loin, c’est sans doute que je vieillis, je vois de moins en moins bien, et quand à la télé je tombe sur les Petits Meurtres d’Agatha Christie sur France 2, je ne zappe plus. Pire, j’émets une hypothèse sur le coupable potentiel. 

Mais je vais vous dire, les loulous, vieux ou pas, je fais mon come-back, pas question de laisser ma place à un pouilleux du stand-up en basket, cette case va rester celle du combat contre la gauche et du slip en velours. In Bruno Retailleau we trust, comme dirait, heu, personne.

Oui, je vieillis, mais la vieillesse, c’est comme la connerie, il y a toujours quelqu’un qui l’est plus que soi-même. Giscard est parti, mais Edouard Balladur a 91 ans, bah à côté de lui, je suis jeune, forcément, je vais pas me comparer à BTS, c’est un groupe sud-coréen de 7 puceaux de 25 piges coiffés comme dans la série Dawson en 98. 

Non, je me compare à des gens déjà seniors, comme Dominique Strauss-Kahn par exemple, il a 71 ans, et oh c’est incroyable, le hasard total, rien de tout ça n’était écrit, figurez-vous qu’une mini-série sur Strauss-Kahn sort aujourd’hui sur Netflix. 

C’est la mode des documentaires découpés en épisodes et montés comme des séries, il y en avait eu une sur Jeffrey Epstein, où on disait qu’il embauchait des mineures pour lui faire des massages, le problème étant sa conception du massage qui, en gros, allait de la zone du haut du pubis à celle du bas du pubis. Pas une fois il s’est plaint d’un genou un peu douloureux. 

BFM-TV récemment a fait une série sur Jonathann Daval, là on est sur DSK, pour avoir sa série, il faut avoir fait un truc sordide, c’est pour ça qu’il n’y en aura pas sur Hugo Clément, épisode 1 il a bouffé du tofu, épisode 2 il a sauvé un phoque, super. A part vous, Nagui, il y aura personne pour regarder quelque chose d’aussi pénible. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés